SAWTNA

Bienvenue sur SAWTNA, le site de tous les Marocains
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Traditions Amazigh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
abdelmalek
Modérateur
Modérateur


Messages : 123
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 105
Localisation : maisonblanche

MessageSujet: Traditions Amazigh   Ven 30 Nov - 12:41

Mousems, souks, festival, mariages, zaouia, transhumance
hénné, fete des dattes, irrigation oasis, construction en
pisé, elevage, culture en terrasse, travaux argenterie,
artisanat,poterie,tapis,fabrication de piognards, costumes
amazigh etc...

Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 539
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 48

MessageSujet: Mariage Amazighe   Sam 1 Déc - 6:35

Mariage dans le sud marocain

Le jour après le petit déjeuner (café au lait)la mariée se lave, l'une des femmes remplit un plat avec du henné, du sel, du lait fermenté, la mariée assise vêtue de couleur verte, la femme couvre sa main, son bras et l'avant bras avec le mélange (henné+...)et l'orne d'un bracelet, une pièce D'argent coller avec un filet vert sur le doigt; sa jambe droite aussi avec des babouches aux pieds, après la main et la jambe gauche et elle couvre la mariée par un tissu blanc, dont elle fait nouer 07 amondes,du henné un peu de sel;la mariée se met debout pour la couvrire de tissu multicolore(rouge et jaune a gauche et a droite, un vert derrière et d'autre de chaque coté)orné de deux bracelets (d'argents, d'autre bijoux et objets de parures)les femmes font tout ça en chantant. Apres ce cérémonial tout le monde se prépare pour aller chez le marié.

les"isnaynes" viennent avec deux mules pour transporter la mariée; une femme parmi d'autre la porte sur le dos, elle fait trois tours autour de la bête, après elle pose la mariée sur le dos de mule;l'un des "isnaynes"monte devant;les autres mettent le balluchon sur le dos de l'autre bête;en marchant toujours les femmes disent au revoir pour tous les gens de la tribu (en chantant bien sur) en arrivant chez le marié, ils sont accueillis chaleureusement;comme d'habitude l'une des femme prend la mariée sur son dos, elle lui donne un verre de miel, la mariée prend un petit peu avec son doigt et le met sur chaque porte traversée; la famille du marié interroge celle de la fille sur sa réputation, sa beauté, sa conduite... juste après l'un des "isnaynes" fait asseoir la mariée en payant l'action avec de l'argent.


Dans le grand dadès:

La région du Dades a connu beaucoup de changement dont plusieurs facteurs ont joué un rôle très important, l'immigration et l'ouverture sur l'autre monde ont fait de Dades des champs de diverses cultures. Vu l'explosion démographique, les habitants commencent à sortir d''Ighrem'(ensemble d'habitation entourée d'une muraille)et chaque famille construit sa propre maison;Aussi la surexploitation des petites superficies, la sécheresse ont poussés un nombre de famille à changer leur mode de vie en exerçant le commerce, l'artisanat et profession libre. D'autre part l'apparence des écoles modernes, des masses media ont mené à une prise de conscience un peu rudimentaire mais embryonnaire.

Le mariage après les années 80:

1)Relation affective: A cette période de l'histoire de Dades et vu les changements et les facteurs au-dessus et grâce à l'effet d'autres cultures, beaucoup de traditions ont disparus et laissent leur place pour d'autres nouvelles ; donc on peu parler non seulement de relation affective entre homme et femme avant le mariage, mais aussi on peu dire que chaque homme ne demande que la main de la fille qu'il aime et qu'il connaît très bien.

2) Fiançailles: Le pas au-dessus (relations affectives)aide pour dépasser le style classique, ça veut dire que les parents n'ont aucun pouvoir d'imposer sur leur fils de se marier avec telle ou telle fille; et que la cérémonie de fiançailles se passe dans un air moderne et avec une bague de fiançailles pas un pain de sucre;Aussi la fille fiancée peu sortir quand et lorsqu'elle veut avec son fiancé.

3) Préparation pour la fête du mariage: Pour se préparer la fête du mariage nous n'avons besoin de beaucoup d'effort grâce au développement économique et social et chaque personne épargne toujours une somme pour cette fête, aussi chaque famille a ses propres moyens et quand ils ont besoin de quelque chose (outilles, tapis, tajines, tables) ils le cherchent chez les voisins.

4) le troisième jour la mariée va vers la rivière pour remplir un seau d'eau dont elle boit avec son époux et elle verse le reste sur le seuil de sa nouvelle maison ; en route - aller et retour-de la rivière un ensemble de femme qui accompagne la mariée chantent diverses chansons. Juste après le déjeuner, tous les invités retournent chez eux sauf la mère de l'épouse qui reste avec sa fille jusqu'a ce qu'elle s'acclimate aux conditions du nouvel entourage.

5 -La vie du couple après le mariage: Comme le divorce est tolérable du point de vue de l'islam, et les habitants du Dades sont beaucoup attachés à ce culte, le contrat du mariage est quelque chose de sacré, donc le divorce est permis en cas de grave problème.


Source: Web

Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin


Messages : 539
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Traditions Amazigh   Sam 1 Déc - 6:41

Ahwach

Ahwach est un spectacle de danses, d’improvisations poétiques, de percussions et de chants individuels et collectifs faisant partie de la fête et de la vie sociale. C’est généralement un divertissement mais cela peut être également l’occasion de résoudre un conflit interne à la tribu.

Chaque région a son propre Ahwach qui peut être mixte ou non, avec ou sans chant. Lorsque les deux sexes son représentés, le groupe des femmes est en face ou autour des hommes.
Les rythmes sont variés et riches en accentuations. A la différence des Ahidouss, les percussionnistes occupent des rôles différents : tous les benadîrs (tambours) n’ont pas le même registre sonore. Celui du chef percussionniste est accordé plus haut afin de se distinguer et émerger du lot.

Pour qu’un Ahwach soit bien conduit il est nécessaire d’avoir un râys percussionniste, un premier danseur (ou a’allâm) et le musicien joueur de flûte métallique (tal’uwât ou awwasa). Le musicien gère le rythme et débute son improvisation pour attirer l’attention et réunir les amateurs de l’Ahwach. Le poète lance les premiers vers et les répète jusqu’à ce que le chœur les assimile. Puis, quelques battements de percussion entament le cycle avec un mouvement de plus en plus accéléré
.

Source : www.ouarzazate.com

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traditions Amazigh   Aujourd'hui à 14:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Traditions Amazigh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un nouveau hors série de Symboles et Traditions
» cahier traditions et histoire chasseurs alpins
» mais ou sont les traditions du 11e BCA ?
» Traditions de Pâques : les crécelleurs, vous connaissez ?
» Vos traditions de Noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAWTNA :: Arts & Cultures & Traditions-
Sauter vers: