SAWTNA

Bienvenue sur SAWTNA, le site de tous les Marocains
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nouveau Vaccin contre l'Influenzae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naima
Webmaster
Webmaster


Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Nouveau Vaccin contre l'Influenzae   Mar 8 Jan - 7:47

لقاح جديد يحمي من كل انواع الأنفلونزا مدى الحياة

أظهرت تجارب أجريت علي البشر إمكانية إنتاج لقاح يحمي من كل أشكال الانفلونزا مدي الحياة

وذكر موقع هيئة الاذاعة البريطانية علي الانترنت ان اللقاح الذي أنتجته شركة أكامبيس واسمه اكام فلو ايه سيمكن من الحماية من كل أصناف الانفلونزا نوع ألف الذي يُعد السبب في اندلاع الوباء. واشار الي ان شركات الصيدلة تضطر في الوقت الراهن إلي تغيير اللقاحات المضادة للانفلونزا بصفة دورية بسبب التغير المستمر للفيروس بينما سيساعد اللقاح الجديد
حسب الخبراء علي تجاوز هذه الصعوبة كما يمكن تخزينه استعدادا لمواجهة اندلاع وباء إنفلونزا الطيور. معروف ان الأنفلونزا التي تنتشر خلال فصل الشتاء تتسبب في وفاة ما لا يقل عن أربعة آلاف شخص في بريطانيا سنويا بينما يُقدر عدد من يتوفون بسببه في العالم سنويا بما يتراوح ما بين خمسمائة ألف ومليون شخص وفي حال اندلاع الشكل البشري من وباء إنفلونزا الطيور ـ وهو ما يتوقعه العلماء ـ فإنه قد يودي بحياة خمسين مليون شخص. وأظهرت التجارب التي أجريت في الولايات المتحدة أن اللقاح الجديد آمن وسريع المفعول إذ يساعد الجسم علي بناء مناعة ضد الانفلونزا. فقد تبين أن تسعة من أصل عشرة تناولوا جرعتين من اللقاح الجديد تمكن جسمهم من تنمية أجسام مضادة للفيروس المتسبب في الانفلونزا


Menara.ma
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
tamzilte
Admin


Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Nouveau Vaccin contre l'Influenzae   Mar 8 Jan - 8:53

الفرق بين الأنفلونزا ونزلات البرد


مصاب بالأنفلونزا

برلين/ أفادت دراسة جديدة، أن تعرض الجهاز العصبي المركزي لنزلات البرد المتكررة يمكن أن تتراكم خلال فترة عمر الإنسان، وفي النهاية يؤدي إكلينيكيا إلى حدوث عيوب في الذاكرة المعرفية

فقد أكدت نتائج الدراسة الألمانية، أن أدوية البرد يمكن أن تكون لها آثار سلبية على قدرات القيادة، ومن خلال الدراسة اتضح أن إصابة الجهاز العصبي ترتبط بمرض يسمى "بايكرونا فيروس" يمكن أن يكون له أثر دائم على الذاكرة

وتؤكد الدراسة أن الآثار الممكنة لتعاطي أدوية البرد تتمثل في : الإجهاد وقلة الانتباه، ويعتمد ذلك على العوامل الجسدية وجرعة الدواء
وتزداد حالات الإصابة بالبرد والأنفلونزا مع قدوم فصل الشتاء، نظراً إلى أن هناك سلالات جديدة من الفيروسات تتكون في هذا الفصل بالتحديد، ونادراً ما يكون لدى الإنسان مناعة ضد هذه الفيروسات، والأطفال أكثر عرضة للإصابة بهذه الفيروسات من الكبار، وكذلك من يعيشون ويعملون في ظروف يسهل فيها انتشار هذه الفيروسات بسرعة

وعما إذا كان هناك فرق بين البرد والأنفلونزا أم أنهما وجهان لعملة واحدة، يقول الأطباء إنه في أدوار البرد وفي المراحل الأولى من العدوى لا يسهل التفريق بين البرد والأنفلونزا، فالبرد يبدأ باحتقان في الحلق وتعب وآلام في العضلات وحمى والشعور بالبرودة والرعشة، ثم يبدأ الأنف في الرشح بعد يومين أو ثلاثة وتصاحبها الكحة، وتستمر معظم أدوار البرد من 7- 10 أيام، وليس من الغريب أن تستمر الكحة في الحدوث بعدها بأسبوع أو عشرة أيام،

وفي الأطفال تبدو الحالة شديدة وذات مضاعفات خاصة، وقد يحدث عدوى بالأذن أو بالصدر كما قد يحدث للكبار التهاب في الجيوب الأنفية
أما الأنفلونزا، فإن أول أعراضها آلام العضلات مع الشعور بالآلام في الظهر وصداع وحرارة عالية مصحوبة برعشة شديدة، ويحدث احتقان الحلق والكحة بعد عدة أيام، وعلى النقيض من أدوار البرد لا يحدث الرشح

ويعتبر الشفاء من الأنفلونزا تدريجيا إلى حد ما، حيث يستغرق من 5-7 أيام، ولكن التغلب التالي لأدوار الأنفلونزا قد يستمر لمدة تصل إلى عدة أسابيع، وقد تؤدي الأنفلونزا في حالات عارضة إلى عدوى خطيرة بالصدر


Naseej.com
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin


Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Nouveau Vaccin contre l'Influenzae   Mer 23 Avr - 6:31


naseej.com
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin


Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Nouveau Vaccin contre l'Influenzae   Lun 6 Oct - 10:48

tamzilte a écrit:
الفرق بين الأنفلونزا ونزلات البرد


مصاب بالأنفلونزا

برلين/ أفادت دراسة جديدة، أن تعرض الجهاز العصبي المركزي لنزلات البرد المتكررة يمكن أن تتراكم خلال فترة عمر الإنسان، وفي النهاية يؤدي إكلينيكيا إلى حدوث عيوب في الذاكرة المعرفية

فقد أكدت نتائج الدراسة الألمانية، أن أدوية البرد يمكن أن تكون لها آثار سلبية على قدرات القيادة، ومن خلال الدراسة اتضح أن إصابة الجهاز العصبي ترتبط بمرض يسمى "بايكرونا فيروس" يمكن أن يكون له أثر دائم على الذاكرة

وتؤكد الدراسة أن الآثار الممكنة لتعاطي أدوية البرد تتمثل في : الإجهاد وقلة الانتباه، ويعتمد ذلك على العوامل الجسدية وجرعة الدواء
وتزداد حالات الإصابة بالبرد والأنفلونزا مع قدوم فصل الشتاء، نظراً إلى أن هناك سلالات جديدة من الفيروسات تتكون في هذا الفصل بالتحديد، ونادراً ما يكون لدى الإنسان مناعة ضد هذه الفيروسات، والأطفال أكثر عرضة للإصابة بهذه الفيروسات من الكبار، وكذلك من يعيشون ويعملون في ظروف يسهل فيها انتشار هذه الفيروسات بسرعة

وعما إذا كان هناك فرق بين البرد والأنفلونزا أم أنهما وجهان لعملة واحدة، يقول الأطباء إنه في أدوار البرد وفي المراحل الأولى من العدوى لا يسهل التفريق بين البرد والأنفلونزا، فالبرد يبدأ باحتقان في الحلق وتعب وآلام في العضلات وحمى والشعور بالبرودة والرعشة، ثم يبدأ الأنف في الرشح بعد يومين أو ثلاثة وتصاحبها الكحة، وتستمر معظم أدوار البرد من 7- 10 أيام، وليس من الغريب أن تستمر الكحة في الحدوث بعدها بأسبوع أو عشرة أيام،

وفي الأطفال تبدو الحالة شديدة وذات مضاعفات خاصة، وقد يحدث عدوى بالأذن أو بالصدر كما قد يحدث للكبار التهاب في الجيوب الأنفية
أما الأنفلونزا، فإن أول أعراضها آلام العضلات مع الشعور بالآلام في الظهر وصداع وحرارة عالية مصحوبة برعشة شديدة، ويحدث احتقان الحلق والكحة بعد عدة أيام، وعلى النقيض من أدوار البرد لا يحدث الرشح

ويعتبر الشفاء من الأنفلونزا تدريجيا إلى حد ما، حيث يستغرق من 5-7 أيام، ولكن التغلب التالي لأدوار الأنفلونزا قد يستمر لمدة تصل إلى عدة أسابيع، وقد تؤدي الأنفلونزا في حالات عارضة إلى عدوى خطيرة بالصدر


Naseej.com

La saison où la santé en prend pour son rhume



L'automne, c'est l'arrivée de la saison de la grippe et du rhume. Vous sentez-vous déjà fatigué? Vous êtes du genre qui attrape toujours le dernier virus qui court? Si vous vous reconnaissez dans cette description, votre système immunitaire ne fonctionne peut être pas correctement


Le corps utilise 2 barrières naturelles contre les micro-organismes extérieurs. La première ligne de défense est constituée par l'intégrité de la peau (humidification adéquate des muqueuses du nez et des poumons).
La deuxième est la présence d'acidité stomacale (estomac) m qui permet de neutraliser l'intrusion de micro-organismes par la voie digestive.
Sans système immunitaire, une banale grippe pourrait se dégénérer en pneumonie et devenir fatale.
Tout n'est pas encore connu concernant les caractéristiques de la réponse immunitaire "idéale".
La quantité et le type de cellules immunitaires nécessaires pour lutter contre la maladie restent encore inconnus. Par contre, comme la colonne vertébrale renferme la moelle épinière (composante principale du système nerveux), on croit qu'un déséquilibre de ce côté pourrait avoir des répercussions sur le système nerveux, lequel, en retour, nuirait à la fonction immunitaire.

CAUSES ET PRÉVENTION
Plusieurs facteurs peuvent réduire l'efficacité du système immunitaire: la génétique, le manque de nutriments, l'augmentation soutenue de stress, le manque d'exercice (sous-oxygénation des tissus), la fatigue et les déséquilibres neurobiomécaniques.
Concernant cette dernière cause possible, une recherche clinique contrôlée sur des patients séropositifs a démontré une augmentation de 48%de la production de cellules CD4 dans le groupe recevant des ajustements chiropratiques, contre 7,69%pour le groupe contrôle.
Dans une autre étude, les soins chiropratiques ont augmenté sensiblement la réponse immunitaire des enfants ajustés régulièrement.
Les polynucléaires et les monocytes (destructeurs de maladie) étaient plus nombreux chez les enfants ayant reçu des ajustements chiropratiques.
La malnutrition majeure avec carence en calories et en protéines est une des plus importantes causes de déficit immunitaire.
Il est essentiel de maintenir une diète équilibrée riche en fruits, en légumes et en fibres et faible en gras pour garder un système immunitaire en santé.
L'apport adéquat en calories, de protéines, de vitamines et de minéraux (vitamines A, B6, Folate, B12, C, E, sélénium, zinc et cuivre) et une bonne hydratation sont des habitudes alimentaires favorables à l'immunité.
Certains aliments tels que l'ail jouent un rôle d'agent antibiotique, antiviral et antifongique naturel.
Une enzyme chimique appelée allicine est responsable du pouvoir de l'ail contre l'infection et la grippe. L'ail stimule le système immunitaire pour l'aider à mieux combattre les cellules infectées par des bactéries et des virus.
L'exercice physique a aussi un effet positif sur l'immunité. En améliorant la circulation sanguine, on croit que les cellules et les autres substances du système immunitaire peuvent circuler plus facilement dans le corps.
Quant au stress émotionnel, il a un effet néfaste sur la fonction immunitaire. Il peut détruire les nutriments de l'organisme et hypothéquer le système endocrinien (glande qui sécrète des hormones dans le flot sanguin). Ces hormones affectent directement à la baisse les défenses immunitaires.
Le stress provoque aussi dans l'organisme des réactions biochimiques qui peuvent finir par compromettre le fonctionnement normal des globules blancs.
Il est important de se réserver une période de calme complet d'au moins 15 minutes par jour.
Une pause au soleil peut aussi s'avérer très bénéfique pour la santé. Une exposition de 10 à 15 minutes peut procurer de 80% à 90% de la vitamine D requise. La vitamine D stimule la biochimie du système immunitaire.
Adopter une attitude de mieux-être en mettant l'accent sur la prévention de la maladie vous aidera à rester en santé. Votre corps a une habileté innée pour se guérir lui-même.
Stimulez votre organisme et entamez l'automne avec une attitude positive. Vous mettrez ainsi toutes les chances de votre côté.

CONSEILS
Réservez-vous suffisamment d'heures de sommeil.
Diminuez la consommation d'aliments pauvres en vitamines et en minéraux.
Évitez l'abus d'aliments riches en sucre.
Éliminez les aliments riches en gras saturés.
Diminuez votre consommation d'alcool.
Utilisez les antibiotiques seulement s'ils sont absolument nécessaires et respectez la posologie.


http://sante.canoe.com/
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin


Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Nouveau Vaccin contre l'Influenzae   Sam 11 Oct - 11:40

Grippe : faites-vous vacciner


Le vaccin contre la grippe est désormais disponible sur le marché marocain pour la saison 2008-2009. Vendu à un prix variant entre 72 et 75 DH, le vaccin est fortement recommandé surtout pour les personnes âgées et les malades chroniques.



La toux, la fièvre, l’écoulement du nez, la conjonctivite…sont des symptômes suffisants pour pousser une personne à dire qu’elle est grippée. Mais comment peut-on savoir s’il s’agit vraiment d’une grippe, d’un simple rhume ou d’une infection respiratoire due à un autre virus. « La grippe doit être confirmée biologiquement », explique Dr. Nadia Hermani, Médecin Pharmacologue IPM. Responsable de pharmacovigilance des vaccins.

Pour se protéger de ses méfaits sur la santé, « La vaccination annuelle, à savoir l’injection d’une dose de vaccin antigrippale, constitue la meilleure prévention contre la grippe. Le vaccin induit une réponse immunitaire, permettant à l’organisme de développer les anticorps nécessaires pour éviter l’infection par le virus. Nous conseillons à nos concitoyens surtout les personnes âgées et les personnes à risque de se faire vacciner dans les meilleurs délais contre la grippe », affirme le Professeur Mohamed Hassar, Directeur de l’Institut Pasteur du Maroc.


Par ailleurs, la grippe saisonnière, qui fait 3 à 5 millions de cas de maladie grave et est à l’origine de 250 000 à 500 000 décès dans le monde, plonge dans un monde de mythes que les professionnels tentent d’éclaircir pour améliorer l’état de santé des Marocains.

Le Dr. Nadia Hermani, spécialiste des effets indésirables des médicaments et des vaccins, tente de dégager ces mythes qui entourent la grippe en général, et le vaccin antigrippal en particulier, dans les esprits des Marocains. Entretien :

- Quand faut-il se vacciner ?
- Idéalement c’est entre les mois de septembre et décembre, mais selon les dernières études, la période de vaccination peut s’étaler jusqu’au mois de mai parce qu’on a remarqué qu’il y a pas mal de cas de grippe confirmés qui se sont déclarés après le mois de février.

- Certaines personnes pensent qu’il ne faut pas se faire vacciner quand on a déjà eu une grippe…
- Mais comment peut-on savoir qu’on a déjà fait une grippe ? La grippe doit être confirmée biologiquement. Sur le plan clinique, il peut s’agir d’un simple rhume ou d’une infection respiratoire due à un autre virus.

- Le vaccin empêcherait-il d’avoir une grippe tout au long de l’année ou serait-il juste un moyen de minimiser les dégâts ?
- C’est un moyen de prévention qui est efficace dans à peu près 90% des cas, c’est-à-dire qu’il y a 10% de personnes chez lesquelles le vaccin pourrait ne pas être efficace en fonction de l’état immunitaire du sujet. Donc c’est relatif à la personne elle-même. Mais ce qu’il faut retenir c’est qu’il est efficace en général et c’est un pourcentage assez parlant je crois.

- Quel risque peut-il avoir sur la santé ?
- Bien sûr comme tout médicament il y a un certain effet indésirable mais il n’y a pas eu jusqu’à présent des effets indésirables majeurs graves qui pourraient empêcher de se faire vacciner.

- Quand faut-il vacciner les enfants ?
- A partir du sixième mois on commence à vacciner les enfants sans qu’il n’y ait aucun risque sur leur santé. Les études qui ont été faites démontrent qu’il y a une très bonne tolérance du vaccin grippal. Jusqu’à présent il n’y a eu aucun cas de réactions graves au vaccin. Les rougeurs de l’œdème et l’inflammation locale sont tout à fait normaux et prouvent que le vaccin est actif.

Houria Ben Moussa

Menara.ma
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin


Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Nouveau Vaccin contre l'Influenzae   Mar 14 Oct - 6:07

Grippe: Une maladie sous-estimée


Des coûts économiques considérables liés notamment à des jours d'arrêt de travail ou de scolarisation


Le froid arrive, la grippe aussi. Une grande partie de la population est donc menacée par cette maladie qui terrasse plus d'un et qui a des conséquences négatives sur la vie quotidienne ainsi que professionnelle.

En effet, personne n'est à l'abri d'une contamination par ce virus qui est une maladie extrêmement contagieuse et potentiellement grave. La grippe peut présenter un risque sérieux de complications et mettre la vie en danger, en particulier chez les personnes âgées, ainsi que celles à risque. «Il existe de nombreux clichés très répondus dans notre société concernant la grippe qui font que les gens sous-estiment cette pathologie», affirme le professeur Mohamed Hassar, directeur de l'Institut Pasteur Maroc.

Chaque année, 5 à 15 % de la population mondiale, soit environ 600 millions de personnes souffrent d'infections des voies respiratoires supérieures dans le cadre de l'épidémie annuelle de grippe. Selon l'OMS (Organisation mondiale de la santé), les complications liées à la grippe représentent 3 à 5 millions de cas de maladie grave et sont à l'origine de 250.000 à 500.000 décès dans le monde. Pourtant, les gens demeurent peu sensibles à l'importance de la vaccination contre le virus. Par ailleurs, la grippe est associée à des coûts économiques considérables, liés à des jours d'arrêt de travail ou de scolarisation et à des dépenses importantes de santé.

Grippe ou rhume ?
La grippe se manifeste cliniquement par l'apparition soudaine de fièvre (généralement élevée), des céphalées, une fatigue intense, une toux sèche, des maux de gorge... Ces symptômes peuvent persister pendant une à deux semaines. Cependant, il ne faut pas confondre ces signes cliniques avec le rhume.

Certes, la grippe et le rhume sont des infections des voies respiratoires causées par des virus (qui s'attaquent au nez, à la gorge et aux poumons), mais les agents pathogènes qui en sont responsables sont totalement différents provoquant de facto complications distinctes les unes des autres. En cas de grippe, tout le corps de la personne contaminée ressent l'impact : douleurs musculaires, fièvre, maux de tête, etc. Par contre, en cas de rhume, les complications sont plutôt atténuées: le nez coule abondamment, la fièvre et les maux de tête sont moins intenses et plus rares et les douleurs, la fatigue et la faiblesse sont peu importantes. La grippe atteint dans certains cas le stade d'une pandémie. Celle de 1918, connue aussi sous la dénomination «grippe espagnole», a été provoquée par une souche (H1N1) particulièrement virulente et contagieuse de grippe qui s'est répandue de 1918 à 1919. Cette pandémie a fait de 20 à 40 millions de morts, voire 100 millions selon certaines réévaluations récentes. Elle serait la pandémie la plus mortelle de l'histoire.

Parmi les complications grippales figurent la pneumonie bactérienne, la déshydratation, ainsi qu'une aggravation des pathologies chroniques sous-jacentes. La plupart des hospitalisations et des décès dus à la grippe concernent les personnes âgées et les personnes à risque. « Le virus grippal est un virus très fluctuant qui grâce à sa constitution génétique permet la survenue fréquente de mutations mineures au niveau des antigènes de surface connues sous le nom de «glissement génétique». Ce phénomène est à l'origine de l'apparition de nouveaux variants viraux qui échappent aux défenses immunitaires de l'homme, provoquant ainsi chaque année une nouvelle épidémie de grippe», explique un biologiste de l'Institut Pasteur de Casablanca.

Les personnes contaminées par le virus ont souvent recours à un traitement symptomatique (paracétamol, anti-inflammatoire, compléments vitaminiques…). Pourtant, ces traitements vont simplement atténuer les symptômes sans pour autant éliminer le virus. Ainsi, la vaccination demeure le meilleur moyen pour prévenir une éventuelle contamination. «La vaccination annuelle, à savoir l'injection d'une dose de vaccin antigrippale, constitue la meilleure prévention contre la grippe.

Le vaccin induit une réponse immunitaire, permettant à l'organisme de développer les anticorps nécessaires pour éviter l'infection par le virus. Nous conseillons à nos concitoyens surtout les personnes âgées et les personnes à risque de se faire vacciner dans les meilleurs délais contre la grippe», ajoute le professeur Hassar. Selon des chiffres non officiels, environ 500.000 vaccins contre la grippe ont été vendus l'année dernière. Un chiffre qui reflète le manque de sensibilisation de la population contre ce genre de pathologies aux modes de contamination très banals, mais qui ont des répercussions très sérieuses sur la santé.

Période de vaccination
Historiquement, la vaccination contre la grippe est pratiquée, pour l'hémisphère nord, entre septembre et novembre puis diminue fortement entre novembre et décembre.

Néanmoins, des études réalisées entre 1976 et 2006 montrent que dans 45% des cas, le pic de grippe intervient durant le mois de février et dans 60% des cas il apparaît en février ou plus tard. En outre, plus de la moitié des cas de grippe survient après ce pic. Afin de protéger le plus grand nombre de personnes, les recommandations actuelles du CDC (Centers for Disease Control - USA) sont de vacciner tout au long de la saison grippale, et ce, jusqu'au mois de mai. Cette réalité est aussi valable pour le Maroc (d'après les données de la Direction de l'Epidémiologie) et la période de vaccination s'étalera de septembre 2008 à mai 2009.


Par Mohamed Badrane | LE MATIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouveau Vaccin contre l'Influenzae   Aujourd'hui à 15:16

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau Vaccin contre l'Influenzae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que pensez vous du vaccin contre la grippe H 1 N1
» Le vaccin contre la grippe A
» Allez vous, vous faire vacciner contre la grippe A ?
» Gangrène de star...
» vaccin contre la grippe est il necessaire????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAWTNA :: Sciences & Vie :: Medecine et Santé-
Sauter vers: