SAWTNA

Bienvenue sur SAWTNA, le site de tous les Marocains
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Découvertes archéologiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Naima
Webmaster
Webmaster
avatar

Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Découvertes archéologiques   Ven 11 Jan - 9:42

Un fossile vieux de 300 millions d'années découvert au maroc



Bruxelles : Un scientifique de l'Université de Gand (Belgique) a découvert au Maroc, avec deux de ses confrères britanniques, un fossile appartenant à un animal invertébré, disparu il y a 300 millions d'années, rapportent jeudi les médias locaux.

L'invertébré, une sorte de ver marin longiligne, a joué un rôle important dans l'écosystème. Le fossile, découvert à Zagora, devrait permettre de déterminer avec précision l'origine de cet animal qui pourrait descendre des chétopodes, des invertébrés qui existent encore de nos jours, ajoute la même source.

MAP

Source : emarrakech.info/
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
Naima
Webmaster
Webmaster
avatar

Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Jeu 17 Jan - 10:53

العثور علي بقايا جرذ وزنه طن وعمره اربعة ملايين سنة


ذكرت النشرة البريطانية بروسيدينغز اوف ذي رويال سوسايتي في عددها الاخير ان فريقا من الخبراء عثر علي بقايا جرذ قد يصل وزنه الي طن وكان يعيش منذ اكثر من اربعة ملايين سنة في الاوروغواي

وللجرذ الذي يبلغ حجم جمجمته وحدها 53 سنتمترا، قواطع يبلغ طولها بضعة سنتمترات لكن اضراسه صغيرة مما يوحي بانه كان يتغذي بنباتات طرية وفاكهة ونباتات مائية. وقدر الخبراء وزن هذا الحيوان بما بين 468 كلغ و2.5 طن، حسب وسائل التقدير الا انهم قالوا انه كان يزن طنا واحدا علي الارجح. وقال اندرس ريندرنيكت من المتحف الوطني للتاريخ الطبيعي وارنستو بلانكو من معهد الفيزياء في مونتيفيديو انه كان يشبه فرس النهر اكثر من جرذ. واطلق علي هذا الجرذ اسم جوزيفوارتيغاسيا مونيسي تقديرا للعالم الفارو مونيس من الاوروغواي المتخصص بدراسة القوارض في امريكا الجنوبية


menara.ma
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
tamzilte
Admin
avatar

Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Découvertes archéologiques Pharaoniques   Mar 29 Jan - 9:44

كشوفات أثرية تكشف أسراراً حزينة لمدينة أخناتون
سوء تغذية وحياة يومية صعبة في مدينة الشمس


جانب من الرسومات على جدران مقبرة توت عنخ آمون

لندن: «الشرق الاوسط»
في تل العمارنة التي بناها الفرعون اخناتون، وعاش فيها مع زوجته نفرتيتي الموجود تمثالها الفريد في متحف برلين، وجعلها عاصمة لحكمه، وجد فريق من خبراء الآثار البريطانيين على بقايا عظام يُرجحُ أن تكون لعمال بناء من سكان المدينة. ولكن تلك العظام تحكي عن الحياة الشاقة التي عاشها هؤلاء العمال، فقد وجدت البعثة ان العظام تحمل آثار جراح على العامود الفقري، كما تشير الى حالات من سوء التغذية، ووفاة العمال في سن مبكرة

وعلق البروفسور باري كيمب، رئيس فريق البحث لمحطة بي.بي.سي، «العظام تعكس جانباً داكناً من فترة حكم اخناتون». ويضيف كيمب: «تكشف العظام عن جانب سوداوي للحياة يتناقض تماماً مع الصورة التي حاول اخناتون اشاعتها عن الهروب الى ضوء الشمس والطبيعة»

ورغم ان النقوش الجدارية التي عثر عليها في مقابر رجال الدولة في عصر الدولة الحديثة تحمل الكثير من الرسوم لموائد عامرة بالغذاء إلا أن الكشوف الاخيرة، وما تشير اليه تلك العظام تؤكد فقرا في التغذية يعاكس ما تبرزه تلك الرسومات من الرخاء والوفرة. وهو ما يعلق عليه الاثري الاميركي جيري روز، والذي قام هو وفريقه بدراسة العظام المكتشفة «الهياكل العظمية التي وجدت أخيرا لم تتمتع بحياة راغدة مثل تلك المرسومة على الجدران، فالطعام لم يكن بهذه الوفرة، والطعام الذي توفر لهؤلاء العمال لم يكن مغذياً. نستطيع القول إن هذه المدينة لم تكن تحظى برعاية»

-يتبع-
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin
avatar

Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Mar 29 Jan - 9:45

واخناتون أو أمنحوتب الرابع هو فرعون من الأسرة الثامنة عشرة حكم مع زوجته نفرتيتي لمدة 17 سنة منذ عام 1369 قبل الميلاد. وكلمة اخناتون معناها الجميل مع قرص الشمس. وحاول اخناتون توحيد معبودات مصر القديمة؛ بما فيها أمون رع في شكل أتون. ونقل العاصمة من طيبة إلي عاصمته الجديدة أخت أتون بالمنيا، والتي تعرف باسم تل العمارنة. وفيها ظهر الفن الواقعي ولاسيما في النحت والرسم، ظهر أدب جديد يتميز بالأناشيد للإله الجديد آتون، أو ما يعرف حاليا بنظام تل العمارنة. وإنشغل الفرعون اخناتون بإصلاحاته الدينية، وانصرف عن السياسة الخارجية وإدارة الإمبراطورية الممتدة حتى أعالي الفرات والنوبة جنوباً. فانفصل الجزء الآسيوي منها. ولما مات خلفه ابنه توت عنخ آمون الذي ارتد عن آتون وترك العاصمة إلى طيبة، وأعلن عودة عقيدة آمون، معلنا أنه توت عنخ آمون. وهدم كهنة طيبة آثار اخناتون ومدينته ومحوا اسمه من عليها

وتكتسب الكشوف الأخيرة أهمية خاصة، إذ أن علماء الآثار حاولوا جاهدين منذ قرن العثور على أية آثار آدمية قد تعطي فكرة عن الحياة في مدينة اخناتون. ومن المعروف ان المدينة التي عاش فيها أخناتون استغرق بناؤها 15 عاما، وعاش فيها ما يقرب من 50 ألف شخص، ولكن المدينة أقفرت من سكانها بعد وفاة الفرعون وتولي ابنه توت عنخ آمون الحكم. واكتشفت تلك الاثار في مدينة العمارنة، التي كانت عاصمة جديدة امر ببنائها الفرعون اخناتون قبل 3500 عام

-يتبع-
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin
avatar

Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Mar 29 Jan - 9:47


وتسجل الكتابات الهيروغليفية لتلك الفترة كيف ان الفرعون، وهو والد توت عنخ امون، كان مصمماً على بناء مدينة جديدة لتخليد اتون. وكانت تضم معابد وقصورا ومقابر فخمة. وترك اخناتون، ومعه زوجته نفرتيتي، العاصمة طيبة، وبها المعبودات القديمة ورهبانها وسار بشعبه 320 كيلومترا شمالا الى ذلك السفح الصحراوي الكئيب قرب مجرى نهر النيل. واستغرق بناء المدينة 15 عاما، لتضم 50 ألفا من السكان، لكن بعد بضع سنوات من موت الفرعون، هجرها الناس وتركت نهبا للرياح والرمال. وعلى مدى اكثر من قرن، ظل علماء الآثار يبحثون دون جدوى عن آثار تل العمارنة، وأخيرا توصل اثريون من فريق بريطاني لاكتشاف مثير عندما عثروا على عظام بشرية في الصحراء حملتها الفيضانات بعيداً. وكانت تلك اول عظام أمكن التعرف عليها للعمال الذين عاشوا في المدينة والثمن الباهظ الذي دفعوه لتحقيق حلم الفرعون. وتظهر اللوحات الموجودة في مقابر كبار المسؤولين، في ذلك الوقت، موائد القربان وقد تكدس عليها الطعام، لكن عظام الناس العاديين الذين عاشوا في المدينة تظهر صورة مختلفة تماماً. وتميز سكان العمارنة بأقصر قامة سجلت في تاريخ مصر القديم، لكنهم عملوا بجد على تحقيق خطط الفرعون الطموحة لبناء عاصمته احتاج بناء المعابد والقصور الى كتل حجرية كبيرة، كان على هؤلاء العمال نحتها من الصخر ونقلها مسافة اكثر من كيلومترين من الجبل الى المدينة، وهم يعملون في حرارة صيف تصل الى 40 درجة مئوية. وتوضح البقايا العظمية ان هؤلاء العمال اصيبوا في العمود الفقري واصابات اخرى

ويقول البروفيسور روز إن «هؤلاء الناس كانوا يعملون في ظروف شاقة وهم صغار السن ويحملون اثقالا هائلة». ويضيف: «كان معدل وفيات صغار السن بين سكان العمارنة عاليا جدا بكل المقاييس»، ولم يعش كثيرون بعد سن 35 عاما، إلا ان ظروف العمل تلك لا تفسر وحدها معدل الوفيات في العمارنة. فحتى توت عنخ امون، ابن اخناتون، توفيَّ في العشرينات من عمره، وبدأ الاثريون الآن يعتقدون انه ربما كان هناك وباء في ذلك الوقت. ويتفق ذلك مع السجلات التاريخية للحيثيين، أعداء مصر الرئيسيين، والتي تروي عن الخراب الناجم عن وباء انتقل اليهم من المصريين الذين أسروهم في زمن قريب من عصر اخناتون. ويبدو أن ذلك الوباء كان المسمار الأخير في نعش سكان العمارنة ايضاً


- الشرق الأوسط -
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Messages : 539
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 49

MessageSujet: Egypte: nouvelles découvertes sur le site des colosses de Me   Lun 24 Mar - 5:31

Egypte: nouvelles découvertes sur le site des colosses de Memnon

Une série de découvertes spectaculaires ont été révélées samedi et vont contribuer à bouleverser la vision du célèbre site des colosses de Memnon à Louxor, dans le sud de l'Egypte.



Ces découvertes par une équipe d'archéologues européens et égyptiens ont été annoncées lors d'une visite à l'ancienne Thèbes du Premier ministre égyptien Ahmad Nazif, du ministre de la Culture Farouk Hosni et du patron des antiquités égyptiennes, Zahi Hawass.

L'équipe d'archéologues a notamment présenté une statue géante de 3,62 mètres de l'épouse d'Aménophis III, la reine Tiye, deux sphinx représentant le couple royal ainsi que dix statues en granit noir de Sekhmet, la divinité à tête de lion.

Des colosses royaux de 15 mètres de haut découverts lors de précédentes campagnes de fouilles seront érigés en début d'année prochaine, à 100 mètres derrière les deux colosses qui dominent déjà le site et frappent le regard des voyageurs depuis des centaines d'années.

Le site où s'élevait le temple d'Aménophis III, un pharaon de la 18e dynastie, a été frappé par un séisme au tout début de notre ère. Les crues du Nil ont rongé au fil des siècles les monuments, peu à peu recouverts par les alluvions du fleuve, que les archéologues ont dû dégager.

"Avec l'érection des nouveaux colosses et la disposition de toutes les découvertes, le regard qu'on va porter sur ce site sera totalement modifié. Il deviendra l'un des plus importants musées à ciel ouvert de l'époque pharaonique", a déclaré Hourig Sourouzian, directrice de l'équipe.

"Nous sommes face à un travail formidable et aussi colossal que ces statues gigantesques qui vont reprendre leur place dès l'année prochaine", a pour sa part estimé Farouk Hosni.

D'ici cinq ans, les deux nouveaux colosses et le péristyle doivent être remis en place.

Deux autres colosses précédemment découverts devraient également pouvoir être érigés sur le site avec l'aide d'un financement d'un million d'euros non encore trouvé, selon Mme Sourouzian.

Les fouilles n'ont pu être réalisées que grâce à un mécénat privé, notamment celui de l'Association des amis des colosses de Memnon, présidée par Monique Hennessy, et des dons du World Monument Fund.

Les travaux se sont déroulés sous les auspices du Conseil supérieur des antiquités égyptiennes.


AFP

Menara.ma
Revenir en haut Aller en bas
Naima
Webmaster
Webmaster
avatar

Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Lun 24 Mar - 9:35

العثور على تمثال للملك امنحتب وزوجته الملكة تي في مصر



أعلن المجلس الأعلى للآثار المصرية السبت عثور البعثة المصرية الألمانية العاملة في معبد الملك امنحتب الثالث في البر الغربي لمدينة الأقصر على تمثال ناقص لهذا الملك وتمثالين لزوجته الملكة تي على شكل أبو الهول و30 تمثالا للآلهة سحمت

وقال مدير عام قطاع الآثار الفرعونية في المجلس الأعلى للآثار صبري عبد العزيز في تصريح له لوكالة الصحافة الفرنسية أن "البعثة عثرت على التمثال الثاني للملك امنحتب الثالث على يسار مدخل الصرح الثاني للمعبد بعد أن كانت عثرت على التمثال الواقع على يمين المدخل الموسم السابق"

وقال عبد العزيز أن "أهم ما يميز التمثال الذي عثر على نصفه السفلي الذي يصل ارتفاعه إلى 8 أمتار وجود تمثال لزوجته الملكة تي بالقرب من الساق اليمنى للتمثال منحوتة ضمن نفس الكتلة الحجرية له من حجر الكوارتز

وأوضح أن التمثال "تعبر عن مدى التطور الفني الذي صاحب صعود الأسرة الـ18 لحكم مصر خصوصا في عصر امنحتب الثالث والد فرعون التوحيد اخناتون

من جهته قال مدير الآثار في مدينة الأقصر منصور البريك إن البعثة "عثرت أيضا على تمثالين للملكة تي على شكل تمثال أبو الهول فالرأس يمثل وجه الملكة والجسد يمثل جسد أسد احدهما مكتملا والثاني ينقصه الرأس إلا أن كليهما يحمل نقشا لخرطوش يحمل اسم الملكة تي

وأشار رئيس البعثة الألمانية هوريغ سوريزيان إلى أن البعثة أيضا "عثرت في الموسم الحالي أيضا على 30 تمثالا لآلهة الحرب سحمت، وهي على شكل امرأة ورأس لبؤة، ليصبح مجموع التماثيل التي عثر عليها لهذه الآلهة في هذا المعبد 80 تمثالا عثر على 50 منها خلال مواسم تنقيب سابقة


Source: radiosawa.com
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
Naima
Webmaster
Webmaster
avatar

Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Ven 11 Avr - 4:41

Découverte près de Fès d'une agglomération datant du moyen âge

Rabat : Une agglomération datant de la période médiévale a été découverte récemment à quelques kilomètres au sud-est de la ville de Fès, au niveau du lieu-dit Moulay Driss, lors de travaux de fouilles dans un site archéologique inédit.

Selon un communiqué du ministère de la culture, les excavations de ce site, qui semble avoir été occupé au moins depuis l'époque Almohade (XII-XIIIè siècle), interviennent à l'occasion des travaux d'aménagement et de construction de l'autoroute entre Fès et Taza.

Les fouilles engagées depuis le 3 mars dernier, par une équipe d'archéologues de l'Institut national des Sciences de l'Archéologie et du Patrimoine (INSAP) du ministère de la culture, ont mis à jour une importante agglomération avec des constructions en pisé ou en pierre non taillée, dotée d'un réseau hydraulique complexe et sophistiqué et ponctués de fosses ou de silos de stockage pour les productions agricoles, a expliqué la même source. Les ruines déjà déterrées attestent d'une présence continue du site dont témoignent au moins trois niveaux d'occupation. Le mobilier archéologique découvert est non seulement diversifié, mais aussi riche et recèle des objets très fins, des vases en céramique et des monnaies qui permettent de situer ces différentes structures bâties entre le 12è et 15ème siècles.

L'objectif premier des fouilles en cours, financées par la société nationale des Autoroutes, est de circonscrire le site, déterminer sa nature, son rôle dans le maillage des agglomérations autour de Fès au moyen âge et de documenter les couches archéologiques.

Face au fort potentiel patrimonial de la région, mis en évidence dès le mois de juin 2007 par les archéologues de l'INSAP, une collaboration scientifique a été engagée avec l'Institut national (français) de recherches archéologiques préventives (INRAP), considéré parmi les premières structures de recherche archéologique en Europe, indique le ministère.


MAP

Emarrakech.info
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
tamzilte
Admin
avatar

Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Lun 14 Avr - 9:28


almassae.press.ma
Revenir en haut Aller en bas
Naima
Webmaster
Webmaster
avatar

Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Mer 30 Avr - 5:46

Découverte à Istanbul de la plus vaste flotille médiévale connue

Une équipe d'archéologues turcs a exhumé d'un ancien port byzantin d'Istanbul 31 navires qui constituent selon ces chercheurs la plus vaste flotille médiévale jamais mise au jour.

Caïques à voile servant au transport du grain et du marbre, rarissimes navires militaires byzantins à rame... Le bilan des fouilles lancées fin 2004 sur le site de l'Eleuthérion, port fondé par l'empereur Théodose Ier (346-395) sur la rive européenne de la mer de Marmara (nord-ouest), a dépassé toutes les attentes.

"Jamais on n'avait exhumé autant de navires des VIe, VIIe, IXe, Xe et XIe siècles", a déclaré Metin Gökçay, un des archéologues en charge du chantier, à l'AFP. "Ils remplissent un grand trou dans la connaissance que nous avons de la technologie navale à l'époque byzantine".

Ces bateaux, dont subsistent surtout les coques -certaines atteignent jusqu'à 25 mètres de longueur- délivrent également de précieux enseignements sur les routes maritimes reliant la capitale d'un empire alors au faîte de sa puissance avec le reste du monde.

"Les navires venaient ici de tous les coins de l'empire. Nous avons retrouvé des objets provenant d'Egypte, de Chypre, de Crimée, de Russie, de Roumanie, de Bulgarie...", explique l'archéologue Mehmet Ali Polat. "C'est exceptionnel de retrouver dans un même lieu des objets avec autant d'origines différentes."

Equipé de vastes entrepôts, l'Eleuthérion a plusieurs siècles durant accueilli le blé et l'orge acheminés d'Egypte pour nourrir Constantinople, populeuse capitale de l'Empire romain de 330 à 395, puis de l'Empire romain d'Orient ou Empire byzantin, relate M. Gökçay.

"Mais au VIIe siècle, les Arabes ont battu les Byzantins, qui ont perdu le contrôle de l'Egypte. Et on constate qu'au IXe siècle, les Byzantins vont cette fois faire du commerce avec les Russes, à mesure que ceux-ci se convertissent au christianisme", poursuit-il.

Outre les navires, les chercheurs ont mis au jour d'importants vestiges du port lui-même: les fondations d'un phare, une jetée, les bases d'une église ainsi qu'une vingtaine de mètres de la muraille de l'empereur Constantin 1er (274-337), jusque là connue uniquement par les textes.

Reste le mystère entourant le naufrage de dizaines d'embarcations à quai, un voile d'ombre qui sera peut-être levé quand l'équipe de géologues accompagnant les fouilles aura rendu ses conclusions.

Les archéologues privilégient pour l'heure l'hypothèse d'un tsunami qui aurait balayé le port au VIe siècle et que semble attester une strate orangée de sédiments sableux.

C'est en revanche un lent et plus banal problème d'ensablement qui a eu raison du port, au XVe siècle.

Alors que les excavations se poursuivent sur le chantier déjà pharaonique de l'Eleuthérion -600 à 700 travailleurs, 50 à 60 scientifiques opérant sur une aire de 56.000 mètres carrés-, avec selon M. Gökçay une forte probabilité de découvrir de nouveaux vaisseaux, les premiers navires ont déjà quitté le site.

Car la zone, située dans l'actuel quartier populaire de Yenikapi, doit accueillir une des gares du Marmaray, gigantesque projet de ligne de chemin de fer passant sous le Bosphore pour relier Europe et Asie, dont la construction doit s'achever en 2011.

Les pièces de 12 des 31 bateaux ont été soigneusement démontées, maintenues dans de l'eau douce pour leur faire rendre leur sel, puis dans des bains chimiques pour les solidifier et transportées au musée archéologique d'Istanbul à fin d'y être remontées.

Une fois les travaux achevés, les bateaux et une partie de leur cargaison devraient réintégrer la zone de l'Eleuthérion, où est prévue la construction d'un musée maritime.


AFP

Menara.ma
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
Naima
Webmaster
Webmaster
avatar

Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Mar 6 Mai - 5:05



Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
tamzilte
Admin
avatar

Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Ven 9 Mai - 10:14

Aghilas, un patrimoine archeologique Amazigh datant de
plusieurs siècles av jc a été decouvert recemment dans le
sahara Marocain zone Aousserd. Les chercheurs croient
que cette cité reculera encore la presence Amazigh sur
l'espace Tamazgha de plusieurs milliers d'années.
En effet la presence Amaigh d'apres l'histoire doit
se situer environ a 9000 ans av jc mais cette
decouverte pourrait la reculer a 15 000 ans a v jc

(Posté par notre Admin: abdelmalek aujourd'hui à 12:31 )
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin
avatar

Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Mer 28 Mai - 4:21

Casablanca : Découverte d’un reste humain fossile


Un nouveau reste humain fossile, une mandibule complète datant d’au moins 500 mille ans, a été découvert récemment dans le site de la carrière «Thomas I» à Casablanca, indique un communiqué du ministère de la Culture. Le fossile appartient à la variété maghrébine d’Homo erectus appelé Homo mauritanicus. Il a été trouvé associé à des outils de pierre taillée caractéristiques de la civilisation de l’Acheuléen et à de nombreux vestiges animaux, de gazelles, d’antilopes, de phacochère, d’équidés, d’ours, de singes, de rhinocéros...etc

La découverte a été faite par une équipe maroco-française dirigée par le Professeur Fatima Zohra Sbihi Alaoui de l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine (INSAP) relevant du ministère de la Culture et Jean-Paul Raynal, directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (Université de Bordeaux I, France). Le site de la carrière Thomas I est l’un des plus importants pour la connaissance des premiers peuplements d’Afrique du Nord-Ouest, poursuit le communiqué.


aujourdhui.ma
Revenir en haut Aller en bas
Naima
Webmaster
Webmaster
avatar

Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Ven 30 Mai - 5:59



أعلن المجلس العالي للآثار المصرية الأربعاء أن بعثة مصرية حققت انجازات كبيرة في استكمال الكشف عن أكبر مدينة محصنة وأضخم مجمع عسكري في مصر في شمال سيناء في عصر الأسرتين الـ 18 والـ 19

وقال الأمين العام للمجلس الأعلي للأثار زاهي إن البعثة المصرية العاملة في تل حبوة التي تقع 30 كيلومترا شرق قناة السويس كشفت عن معالم أكبر مدينة أثرية مصرية محصنة من عصر الدولة الحديثة وكانت بمثابة العاصمة للإقليم 14 في مصر القديمة

وأوضح أن الاكتشاف تم أثناء أعمال التنقيب الأثري عن قلاع طريق حورس الحربي القديم بين مصر وفلسطين الذي بدأ العمل به منذ عام 1986

وأضاف أن البعثة عثرت للمرة الأولى علي نقش للملك تحتمس الثاني (1516 - 1504 قبل الميلاد) مما يشير إلى أنه قام بتشييد منشآت حربية في هذه المنطقة إلى جانب العثور علي بقايا قلعة من عصر رمسيس الثاني (1304 - 1237 قبل الميلاد) مشيدة علي مساحة 500 متر طولا وبعرض 250 مترا

وكان تم الكشف في المنطقة ذاتها العام الماضي عن آثار تسونامي ضرب عام 1530 قبل الميلاد الشواطئ الشرقية والجنوبية لحوض البحر الأبيض المتوسط حيث غطت مياه البحر شمال مصر وكل فلسطين والأردن وشمال السعودية إثر انفجار بركان جزيرة ثيرا اليونانية والتي رأى بعض علماء المصريات أنها توضح بعض مظاهر الطبيعة التي رافقت الخروج اليهودي من مصر

ومن جهته صرح رئيس الإدارة المركزية وآثار الوجه البحري رئيس بعثة الحفريات على طريق حورس الحربي محمد عبد المقصود أن البعثة عثرت في هذا الموقع أيضا على أضخم وأول معبد يعود إلى عصر الدولة الحديثة شيده رمسيس الثاني

وأضاف أن المعبد يضم أول نقوش عثر عليها لرمسيس ولوالده سيتي الأول بالإضافة إلى جدار يصور الإله حورس الذي شيد المعبد خصيصا له إلى جانب الإشارة إلى آلهة أخرى نقشت صورها على أكتاف العتب في المعبد

وأشار إلى أن المعبد شيد فوق إحدى القلاع التي بنيت في عصر الأسرة الـ18 حسب ما أظهرت الحفريات

واستخدمت قلعة رمسيس الثاني التي تعتبر اكبر القلاع التي عثر عليها حول المدينة المكتشفة كمقر لقيادة الجيوش المصرية على طريق حورس الحربي منذ عصر الدولة الحديثة (1569 - 1081 قبل الميلاد) حتى العصر البطلمي (305 قبل الميلاد إلى 31 ميلادية)

وبلغ سمك جدران القلعة 13 مترا كما أنها تحوي أبراجا وصل ارتفاعها فوق الأسوار أربعة أمتار وطولها 20 مترا


radiosawa.com/arabic_news
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
tamzilte
Admin
avatar

Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Ven 27 Juin - 12:26

Découverte de vestiges archéologiques à la grotte des contrebandiers à Harhoura



Une mission maroco-américaine chargée d'effectuer des fouilles archéologiques dans la région de Rabat a découvert, récemment, des vestiges archéologiques datant de la préhistoire à la grotte des Contrebandiers qui se situe à environ 200 m de la plage de Harhoura (préfecture de Skhirat-Témara,).

Les vestiges archéologiques découverts à la grotte des Contrebandiers comprennent des outils manuels, des restes d'animaux, des grattoirs, des fours pour cuire les aliments et des coquilles marines perforées qui étaient probablement utilisées comme bijoux.

Sur le plan archéologique, les vestiges des civilisations Paléo-lithique, Atérienne, Moustérienne, qui ont été découverts par cette équipe composée d'environ 25 chercheurs archéologues, étudiants en provenance du Maroc et de l'université de Pennsylvanie (Etats-Unis), prouvent que la région de Harhoura a été habitée par l'Homme depuis près de 100 mille ans et reflètent le mode de vie de l'époque.
Dans une déclaration à la MAP, M. Mohamed Abdeljalil El Hajraoui, professeur chercheur, qui supervise les travaux de la mission maroco-américaine à Témara, a indiqué que l'étude géologique du site démontre la formation de la grotte des Contrebandiers depuis près de 120 mille ans. Elle a été creusée par l'océan Atlantique.

La grotte des Contrebandiers, dont la hauteur atteint près de 14 m et qui s'étend sur une superficie avoisinant les 1000 m2, a été découverte en 1955 par l'archéologue français l'abbé Jean Roche qui en a effectué les premiers sondages de 1955 à 1957.

L'abbé Roche y a poursuivi ses fouilles archéologiques de 1967 à 1975 en collaboration avec les autorités marocaines.

La grotte des Contrebandiers est, selon M. Mohamed Abdeljalil El Hajraoui, un site archéologique classé sur la liste du patrimoine national eu égard à son importance archéologique et civilisationnelle.
Des milliers de vestiges archéologiques ont été trouvés dans ce site, a-t-il noté rappelant que les fouilles ont débuté dans la région depuis 1937.
Le chercheur marocain a, dans ce sens, estimé nécessaire de créer un musée où seront exposés les vestiges archéologiques découverts dans le but de contribuer à la promotion des atouts touristiques, naturels, culturels et civilisationnels de la zone côtière Rabat-Témara riche de son patrimoine.

M. El Hajraoui a, en outre, jugé nécessaire l'aménagement de la grotte des Contrebandiers pour contribuer à encourager le tourisme culturel et favoriser le développement local.

La destination touristique Rabat-Témara est riche en sites archéologiques, a-t-il dit citant à titre d'exemple les grottes situées sur le littoral atlantique : Dar Soltane, les grottes d'El Harhoura, la grotte d'El Mnasra (région de Témara) et la grotte des Contrebandiers.


Ahmed El Guermali (MAP)

Manara.ma
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin
avatar

Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Lun 30 Juin - 4:13

Découverte au Maroc d'une mandibule complète d'homo erectus


Paris : Une mandibule complète d'Homo erectus, plus ancien fossile humain mis au jour lors de fouilles au Maroc, a été découverte par une équipe franco-marocaine sur le site préhistorique de la carrière Thomas I à Casablanca, a annoncé vendredi le centre national de la recherche scientifique.



Cette mandibule a été trouvée dans des couches géologiques un peu inférieures au niveau où quatre dents humaines d'Homo erectus (trois prémolaires et une incisive) avaient déjà été mises au jour.

L'une a été datée de 500.000 ans avant notre ère, a précisé le CNRS dans un communiqué.

Ces dents étaient associées à des outils de pierre taillée, caractéristiques de la civilisation de l'Acheuléen (il y a 1,5 millions d'années à 300.000 ans) et à des restes d'animaux, dont des babouins, des gazelles, des ours, des éléphants...

La découverte de la mandibule "permettra de mieux définir le rôle éventuel du Maghreb dans les premiers processus de peuplement de l'Europe du sud", selon l'équipe franco-marocaine dirigée par Jean-Paul Raynal, directeur de recherche au CNRS, au laboratoire PACEA (CNRS/Université Bordeaux 1).

Une hémi-mandibule d'Homo erectus avait déjà été trouvée sur ce même site en 1969, mais de façon fortuite, hors de tout contexte scientifique.

Cette hémi-mandibule et la mandibule, ajoute le CNRS, présentent des caractères comparables et leur morphologie est différente de celle de trois mandibules extraites au site de Tighenif (Algérie). Ces dernières avaient permis en 1963 de définir la variété maghrébine d'Homo erectus, appelée Homo mauritanicus et dont l'âge est estimé autour de 700.000 ans avant notre ère.


AFP

Emarrakech.info
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin
avatar

Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Mer 30 Juil - 11:07

Les hommes préhistoriques d'Afrique du nord chérissaient les nouveaux-nés


Rabat : Les hommes préhistoriques en Afrique du Nord chérissaient particulièrement les nourrissons: c'est ce que révèle une récente découverte effectuée par une équipe maroco-britannique dans l'est du Maroc.



"Ces populations ont longtemps été considérées à tort comme des individus dont le seul souci était de manger, de se reproduire, de se protéger des aléas du climat et des grands prédateurs", affirme Abdeljalil Bouzouggar, membre de l'Institut marocain de l'archéologie et du patrimoine (INSAP).

"Puis on découvre qu'il y a 12.000 ans, ils accordaient à leurs bébés une place privilégiée par rapport aux adultes", note ce préhistorien qui a co-dirigé au printemps la mission de fouilles dans la Grotte des Pigeons à Taforalt (est du Maroc), avec le britannique Nick Barton, de l'université d'Oxford.

Ce site, qui fonctionnait au paléolithique supérieur comme l'une des plus grandes nécropoles d'Afrique, compte plusieurs pierres en calcaire bleu.

En les soulevant, les archéologues ont découvert des ossements de nouveaux-nés qui étaient imprégnés d'ocre rouge.

"Ces hommes préhistoriques sont allés ramasser, dans la plaine, à une quinzaine de km, uniquement ces pierres calcaires de coloration bleue, pourtant, les pierres ne manquent pas autour de cette grotte située dans une région montagneuse", note Bouzouggar.

"On ne peut pas écarter l'idée que les pierres étaient placées comme repères pour mémoriser les emplacements de ces sépultures de nourrisson", ajoute-t-il.

Selon Louise Humphrey, paléoanthropologue au Musée d'histoire naturelle de Londres, qui fait partie de l'équipe, quatre tombes de nourrissons ont été découvertes, dont deux ont été excavées cette année.

"Les bébés étaient enterrés en position assise ou inclinée et les pierres ont été placées à dessein sur leurs corps. Ce rituel laisse penser que les nourrissons revêtaient une valeur particulière dans la communauté des Ibéromaurusiens", indique-t-elle à l'AFP dans un courriel.

Autre signe: aucun de leurs ossements n'a été perturbé, contrairement à ceux des adultes. "On a découvert que parfois, pour faire de la place, ils déplaçaient les sépultures plus anciennes avec leurs ossements, mais jamais celles des nouveaux-nés: aucune sépulture de nourrisson n'a été perturbée", explique Bouzouggar, qui interprète ce signe comme une marque de respect.

Dans cette nécropole cohabitent des dépouilles de personnes de classes différentes. Ainsi, l'équipe a découvert la sépulture d'un enfant de 16 ans d'un rang social très élevé: en effet, de part et d'autre de son squelette étaient disposées des cornes d'un grand bovidé ainsi que ses objets personnels, ses outils lithiques ou en os.

Les Ibéromaurusiens constituent une population qui vivait sur le littoral du Maghreb entre 20.000 et 8.000 ans avant notre ère.

Les deux archéologues ont exclu que ces enfants aient pu être sacrifiés.

"Il n'y a pas de trace de violence qui puisse suggérer que les nourrissons ont été sacrifiés. Mon sentiment, c'est qu'ils sont décédés de mort naturelle, qu'ils ont été pleurés et enterrés de la même manière que des membres plus âgés de cette communauté", assure Humphrey.

"Nos découvertes vont nous permettre de mieux comprendre le rituel d'inhumation et de mener des études sur la santé infantile, la croissance et la nourriture des nourrissons", souligne-t-elle.

Pour le préhistorien marocain, un tel degré d'organisation n'a pas pu être atteint sans un langage articulé. "On ne saura peut être jamais comment ces humains ont chassé, se sont reproduits, comment ils agissaient avec leur famille, mais les sépultures sont une source inestimable d'information", dit-il.


AFP

Source: Emarrakech.info
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin
avatar

Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Mar 11 Nov - 9:54

Découverte d'une nouvelle pyramide en Egypte


Une nouvelle pyramide, vieille d'environ 4.300 ans, a été découverte sur le plateau de Saqqara, l'immense nécropole royale de l'antique Memphis, a annoncé le responsable des antiquités égyptiennes Zahi Hawass.

Selon lui, il s'agirait du temple funéraire de la reine Sesheshet, mère du roi Teti, fondateur de la VIème Dynastie de l'Ancien empire.

L'équipe d'archéologues travaillait depuis deux ans sur le site, à environ 19 km au sud du Caire, mais ce n'est qu'il y a deux mois qu'elle a eu la certitude que la structure haute de cinq mètres mise au jour dans les sables était bien une pyramide.

Il s'agit de la 118ème pyramide découverte à ce jour en Egypte.


AP

Source: Yahoo
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
avatar

Messages : 539
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 49

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Lun 22 Déc - 6:38

Safi : découverte d'importants objets et matériaux archéologiques


D'importants objets et matériaux archéologiques datant du Moyen age ont été découverts dans la médina de Safi, lors de la première opération d'un sondage archéologique de reconnaissance exécuté dans la ville.

Parmi les objets et matériaux découverts dans ce site historique jouxtant la cathédrale portugaise, figurent de grandes amphores en poterie à usage de conservation d'aliments, des structures de stockage d'eau et des canalisations d'adduction d'eau potable.

Cette première intervention a permis aussi la découverte de plusieurs niveaux d'occupation antérieure à la présence portugaise (16è siècle). Elle sera suivie d'une phase finale lors des travaux de délimitation des anciennes structures de la cathédrale portugaise et de la fouille du site de la Grande mosquée de l'époque des Almohades.

Cette opération, qui s'inscrit dans le cadre de la réhabilitation de la médina, vise notamment à déterminer la chronologie et les niveaux d'occupation de ce site. Elle est menée par des cadres de la Direction régionale du ministère de la Culture dans la région des Doukkala-Abda, en collaboration avec la Wilaya.


MAP

Menara.ma
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin
avatar

Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Ven 6 Fév - 4:16

العثور على أحفور أطول أفعى في العالم



أعلن الأربعاء المعهد الاستوائي للبحوث التابع لمؤسسة سميثونيان في واشنطن التي تتخذ من بنما مقرا لها عن العثور على أحفور أطول أفعى في العالم تبلغ 13 مترا وترقى إلى 60 مليون سنة في أحد المناجم في كولومبيا

وأحفور الأفعى التي تزن 1143 كيلوغراما كما يقدر الخبراء عائد لنوع جديد سمي "أفعى البوا العملاقة في كوريخون" تيمنا باسم قرية كوريخون حيث عثر عليه في منجم للفحم

وكانت المنطقة مكسوة بالغابات الاستوائية قبل 60 مليون عام كما يقول مكتشفا الأحفور كارلوس خاراميلو من مؤسسة سميثونيان وجوناتان بلوخ المتخصص في علوم الحيوانات الفقرية في متحف التاريخ الطبيعي لجامعة فلوريدا بالولايات المتحدة

واكتشفا أيضا أحفوريات لتماسيح وسلاحف كانت الطرائد المألوفة للأفعى "تيتانوبوا"

وقدر المتخصصون وزن تيتانوبوا بالمقارنة بين فقرياتها وفقريات أكبر الأفاعي في الوقت الراهن

وقال جايسون هيد الباحث المشارك في المتحف الوطني للتاريخ الطبيعي في الولايات المتحدة وهو إحدى دوائر مؤسسة سميثونيان إن اكتشاف تيتانوبوا يخلخل معلومات الخبراء المتصلة بالمناخات والبيئة في العصور السحيقة وتلك المتعلقة بالحدود البيولوجية لتطور الأفاعي العملاقة

وحتى هذا الاكتشاف كان طول أطول أفعى معروفة في العالم يناهز العشرة أمتار أما أثقلها فهي الأصلة التي بلغت 183 كيلوغراما


Source: radiosawa.com/arabic_news
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin
avatar

Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Sam 7 Fév - 5:00

tamzilte a écrit:
العثور على أحفور أطول أفعى في العالم



أعلن الأربعاء المعهد الاستوائي للبحوث التابع لمؤسسة سميثونيان في واشنطن التي تتخذ من بنما مقرا لها عن العثور على أحفور أطول أفعى في العالم تبلغ 13 مترا وترقى إلى 60 مليون سنة في أحد المناجم في كولومبيا

وأحفور الأفعى التي تزن 1143 كيلوغراما كما يقدر الخبراء عائد لنوع جديد سمي "أفعى البوا العملاقة في كوريخون" تيمنا باسم قرية كوريخون حيث عثر عليه في منجم للفحم

وكانت المنطقة مكسوة بالغابات الاستوائية قبل 60 مليون عام كما يقول مكتشفا الأحفور كارلوس خاراميلو من مؤسسة سميثونيان وجوناتان بلوخ المتخصص في علوم الحيوانات الفقرية في متحف التاريخ الطبيعي لجامعة فلوريدا بالولايات المتحدة

واكتشفا أيضا أحفوريات لتماسيح وسلاحف كانت الطرائد المألوفة للأفعى "تيتانوبوا"

وقدر المتخصصون وزن تيتانوبوا بالمقارنة بين فقرياتها وفقريات أكبر الأفاعي في الوقت الراهن

وقال جايسون هيد الباحث المشارك في المتحف الوطني للتاريخ الطبيعي في الولايات المتحدة وهو إحدى دوائر مؤسسة سميثونيان إن اكتشاف تيتانوبوا يخلخل معلومات الخبراء المتصلة بالمناخات والبيئة في العصور السحيقة وتلك المتعلقة بالحدود البيولوجية لتطور الأفاعي العملاقة

وحتى هذا الاكتشاف كان طول أطول أفعى معروفة في العالم يناهز العشرة أمتار أما أثقلها فهي الأصلة التي بلغت 183 كيلوغراما


Source: radiosawa.com/arabic_news

Un serpent de la longueur d'un bus en Colombie..
il y a 60 millions d'années


Des vertèbres d'un serpent qui mesurait 13 mètres de long, pesait plus d'une tonne et vivait il y a quelque 60 millions d'années ont été retrouvées par des paléontologues en Colombie, rapporte une étude publiée mercredi dans la revue Nature.

"Cet énorme serpent défie vraiment l'imagination, c'est la réalité qui dépasse les fantasmes d'Hollywood", selon Jonathan Block, de l'Université de Floride et auteur de l'étude.

"Le serpent qui tente de dévorer Jennifer Lopez dans +Anaconda+ est moins gros que celui que nous avons trouvé", poursuit le chercheur.

L'espèce a été baptisée Titanoboa cerrejonensis, du nom de la mine de charbon à ciel ouvert de Cerrejon, où les restes du colossal reptile ont été mis au jour par des excavatrices.

La taille de ses vertèbres indique un poids probable de 1.135 kilos, avec un minimum possible de 730 kilos et un maximum de deux tonnes, ont calculé les paléontologues.

La longueur possible va de 10,64 mètres à 15 mètres. "Là où il était le plus large, le serpent aurait atteint la hauteur des hanches" d'un homme, a déclaré dans un communiqué David Polly, géologue à l'université de Bloomington dans l'Indiana (Etats-Unis).

Les scientifiques ont calculé que pour abriter un serpent d'une taille aussi considérable, les forêts tropicales devaient être à l'époque de trois à quatre degrés plus chaudes qu'elles ne le sont aujourd'hui.

La taille des reptiles, animaux à sang froid, est corrélée à la température des régions qui les abritent, et l'on trouve les plus gros d'entre eux dans les régions chaudes du globe


Source: yahoo.com
Revenir en haut Aller en bas
Naima
Webmaster
Webmaster
avatar

Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Sam 4 Avr - 4:26

Les plus anciens récipients en céramiques trouvés au sud de Nador


Nador - Des récipients en céramique qui seraient les plus anciens fabriqués au Maroc ont été découverts à une cinquantaine de km au sud de Nador par des archéologues marocains et allemands, a-t-on appris mercredi auprès de la délégation provinciale de la culture.


archive


La découverte a eu lieu sur le site de Hassi Ouenzga, à Saka, où se situe un abri ayant servi d'habitat à des populations néolithiques qui ont fréquenté les lieux il y a 9.000 ans, est-il précisé dans un document sur ces fouilles.

Les chercheurs appartiennent à l'Institut nationa des sciences de l'archéologie et du patrimoine (INSAP) et à l'Institut allemand d'archéologie.

Selon ces scientifiques, dirigés par Abdeslam Mikdad et Josef Eiwanger, les récipients de Hassi Ouenzga sont 2.000 ans plus vieux que les plus anciens découverts jusqu'ici au Maroc et dans l'ensemble des pays du Maghreb.

Les populations installées sur ce site ont laissé des vestiges appartenant à différentes phases du néolithique, a-t-on précisé de même source. Le plus récent objet en céramique remonterait à 6.000 ans avant notre ère.

La découverte d'indices de la fabrication de céramique dès le milieu du 9-ème millénaire avant notre ère est de nature à modifier profondément la perception qu'ont les scientifiques de ces sociétés du début du néolithique au Maghreb, est-il expliqué. La céramique avait en effet une importance sociale et économique considérable car elle facilitait le commerce entre les communautés.

La fabrication de céramiques témoignait également d'un changement dans les coutumes culinaires et facilitait la conservation de l'eau. Après l'apparition de l'agriculture et de la domestication de certaines espèces animales (mouton, chèvres, boeufs), elle a joué un rô le primordial dans l'évolution socio-économique des populations préhistoriques.

L'équipe des scientifiques du programme du Rif oriental (montagnes du nord du Maroc) a commencé ses travaux en 1994. Elle compte déjà à son actif plusieurs autres découvertes.


AFP
Jeudi 02 Avril 2009


Source: Emarrakech.info
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
Admin
Admin
avatar

Messages : 539
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 49

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Sam 4 Avr - 10:06

Naima a écrit:
Les plus anciens récipients en céramiques trouvés au sud de Nador


Nador - Des récipients en céramique qui seraient les plus anciens fabriqués au Maroc ont été découverts à une cinquantaine de km au sud de Nador par des archéologues marocains et allemands, a-t-on appris mercredi auprès de la délégation provinciale de la culture.


archive


La découverte a eu lieu sur le site de Hassi Ouenzga, à Saka, où se situe un abri ayant servi d'habitat à des populations néolithiques qui ont fréquenté les lieux il y a 9.000 ans, est-il précisé dans un document sur ces fouilles.

Les chercheurs appartiennent à l'Institut nationa des sciences de l'archéologie et du patrimoine (INSAP) et à l'Institut allemand d'archéologie.

Selon ces scientifiques, dirigés par Abdeslam Mikdad et Josef Eiwanger, les récipients de Hassi Ouenzga sont 2.000 ans plus vieux que les plus anciens découverts jusqu'ici au Maroc et dans l'ensemble des pays du Maghreb.

Les populations installées sur ce site ont laissé des vestiges appartenant à différentes phases du néolithique, a-t-on précisé de même source. Le plus récent objet en céramique remonterait à 6.000 ans avant notre ère.

La découverte d'indices de la fabrication de céramique dès le milieu du 9-ème millénaire avant notre ère est de nature à modifier profondément la perception qu'ont les scientifiques de ces sociétés du début du néolithique au Maghreb, est-il expliqué. La céramique avait en effet une importance sociale et économique considérable car elle facilitait le commerce entre les communautés.

La fabrication de céramiques témoignait également d'un changement dans les coutumes culinaires et facilitait la conservation de l'eau. Après l'apparition de l'agriculture et de la domestication de certaines espèces animales (mouton, chèvres, boeufs), elle a joué un rô le primordial dans l'évolution socio-économique des populations préhistoriques.

L'équipe des scientifiques du programme du Rif oriental (montagnes du nord du Maroc) a commencé ses travaux en 1994. Elle compte déjà à son actif plusieurs autres découvertes.


AFP
Jeudi 02 Avril 2009


Source: Emarrakech.info

اكتشاف أواني من الخزف هي الأقدم من نوعها في المغرب



اناء من الخزف

أعلن في المغرب عن اكتشاف جديد في مجال الآثار حيث تمكن علماء آثار مغاربة وألمان من اكتشاف أواني من الخزف هي الأقدم من نوعها بالمغرب في منطقة تبعد 50 كم جنوب الناظور

وذكرت الصحف المغربية أن الأواني اكتشفت في منطقة حسي أونزكا ببلدية ساكا في الريف الشرقي حيث يوجد ملجأ كان يستخدم سكنا للأهالي في العصر النيوليتي قبل تسعة آلاف عام. وقال باحثون ينتمون للمعهد المغربي للآثار والتراث والمعهد الألماني لعلم الآثار

إن الأواني هي أقدم بألفي عام من أقدم ما تم اكتشافه حتى الآن في منطقة المغرب العربي. وأضاف الباحثون ان سكان هذا الموقع خلفوا آثارا تعود لمختلف فترات الحقبة النيوليتية وتعود أقدم قطع خزف تم اكتشافها حتى الاكتشاف الأخير إلى ستة آلاف عام قبل عصرنا

وأوضح الباحثون أن اكتشاف مؤشرات على صنع خزف قبل تسعة آلاف عام من شأنه أن يغير بشكل عميق رؤية العلماء لمجتمعات بداية العصر النيوليتي. وللخزف أهمية اجتماعية واقتصادية كبيرة فهو يسهل التجارة بين التجمعات كما تدل صناعة الخزف على تغيير في العادات الغذائية وتسهل الاحتفاظ بالماء


Source: radiosawa.com/arabic_news
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin
avatar

Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Jeu 9 Avr - 9:48

Naima a écrit:
Les plus anciens récipients en céramiques trouvés au sud de Nador


Nador - Des récipients en céramique qui seraient les plus anciens fabriqués au Maroc ont été découverts à une cinquantaine de km au sud de Nador par des archéologues marocains et allemands, a-t-on appris mercredi auprès de la délégation provinciale de la culture.


archive


La découverte a eu lieu sur le site de Hassi Ouenzga, à Saka, où se situe un abri ayant servi d'habitat à des populations néolithiques qui ont fréquenté les lieux il y a 9.000 ans, est-il précisé dans un document sur ces fouilles.

Les chercheurs appartiennent à l'Institut nationa des sciences de l'archéologie et du patrimoine (INSAP) et à l'Institut allemand d'archéologie.

Selon ces scientifiques, dirigés par Abdeslam Mikdad et Josef Eiwanger, les récipients de Hassi Ouenzga sont 2.000 ans plus vieux que les plus anciens découverts jusqu'ici au Maroc et dans l'ensemble des pays du Maghreb.

Les populations installées sur ce site ont laissé des vestiges appartenant à différentes phases du néolithique, a-t-on précisé de même source. Le plus récent objet en céramique remonterait à 6.000 ans avant notre ère.

La découverte d'indices de la fabrication de céramique dès le milieu du 9-ème millénaire avant notre ère est de nature à modifier profondément la perception qu'ont les scientifiques de ces sociétés du début du néolithique au Maghreb, est-il expliqué. La céramique avait en effet une importance sociale et économique considérable car elle facilitait le commerce entre les communautés.

La fabrication de céramiques témoignait également d'un changement dans les coutumes culinaires et facilitait la conservation de l'eau. Après l'apparition de l'agriculture et de la domestication de certaines espèces animales (mouton, chèvres, boeufs), elle a joué un rô le primordial dans l'évolution socio-économique des populations préhistoriques.

L'équipe des scientifiques du programme du Rif oriental (montagnes du nord du Maroc) a commencé ses travaux en 1994. Elle compte déjà à son actif plusieurs autres découvertes.


AFP
Jeudi 02 Avril 2009


Source: Emarrakech.info

Fouilles archéologiques dans le Rif-Oriental


Par Said YOUSSI. Nador- Depuis 1994, non loin des montagnes majestueuses du Rif, une équipe d'archéologues marocains et allemands sont à l'ouvrage sur des sites archéologiques: ils prospectent et fouillent, ici et là, à la recherche de traces de civilisations jusque-là méconnues au Maroc et dans le reste du Maghreb.



Plus de 250 sites préhistoriques et protohistoriques ont été identifiés, dont une dizaine seulement fouillés par cette équipe, dirigée par dr. Abdessalam Mikdad de l'Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine (INSAP) et dr. Johannes Moser de l'Institut allemand d'archéologie.

Munis d'outils adaptés à chaque type de fouille (pelles-brosses à dents, truelles, pinceaux et croches de dentiste, etc...), les deux professeurs accompagnés de jeunes chercheurs -Mustapha Nami, Luis Lorenz, Ana Delia Rodriguez et Fadoua Nekali- prospectent, fouillent, analysent et étudient les traces du passé, laissées enfouies par les ancêtres.

+ Interpréter les traces du passé+

Comprendre les sociétés anciennes en interprétant les traces du passé, est leur objectif premier.

Ces scientifiques du programme du Rif Oriental n'en reviennent pas: sur certains sites fouillés -la majorité intacts- des groupes paléolithiques et néolithiques ont laissé des vestiges qui "nous enseignent sur leur mode de vie, leur coutume culinaire, l'organisation sociale et sur la division du travail adoptée par ces populations peu étudiées au Maroc et au Maghreb en général".

Des ossements d'animaux, des coquilles perforées, des outils en pierre et plus récemment la découverte de céramiques décorées à la main, un matériel riche et diversifié, parfois inédit, qui révèle que ces populations ont su, chacune à sa manière, développer un mode de vie qui leur est propre.

Sur le seul site de Hassi Ouenzga (sud-ouest de Nador), les traces de plusieurs civilisations ont été relevées sur les unités stratigraphiques définies par ces scientifiques épris d'histoire.

"Ces unités, sous forme de couches, ce sont elles qui racontent l'histoire du sol et partant celui des anciens", explique Mikdad.

Tout est numéroté, dessiné, photographié et étudié, même les objets récupérés. Premiers constats: Des populations de diverses origines auraient occupé la région durant les époques paléolithique et néolithique.

La plus ancienne occupation humaine de ce site remonte à 9000 ans, a révélé à la MAP l'archéologue marocain, au lendemain de la découverte, sur le site, de la plus ancienne trace de céramique au Maroc.




"Les populations installées sur ce site ont laissé des vestiges appartenant à différentes phases du Néolithique : la plus récente parmi elles remonterait au Néolithique final avec une céramique décorée au peigne et qui daterait du 6-ème millénaire", explique-t-il.

Cette découverte inédite a bel et bien suscité la curiosité de ces archéologues habitués du Rif Oriental. On voudrait notamment expliquer ce passage du Paléolithique supérieur au Néolithique en Afrique du Nord, d'autant plus que ce dernier a été marqué par de profondes mutations techniques et sociales liées à l'adoption d'une économie de production basée sur l'agriculture et l'élevage au lieu de la cueillette et la chasse.

Pour Abdessalam Mikdad, les sédiments relevés sur le site de Hassi Ouenzga, en grotte et en plein air, sont de nature à donner des réponses susceptibles de "combler le hiatus existant entre ces époques" et de "nous éclairer sur un éventuelle présence, dans cette région, de la civilisation ibéromaurusienne", dont une trace vient d'être découverte près du site. Il se dit optimiste et confiant.

Son optimisme, il le partage avec ses collègues Moser, Nami et Lorenz- rencontrés sur le site Ifri Naamar, une autre grotte, qui recèle bien des secrets. De leur cô té, ils ne cachent pas leur satisfaction quant à l'avancement de leurs recherches dans le Rif Oriental.

La région regorge de sites archéologiques "intacts" et "vierges", ce qui constitue "une chance à saisir" pour tenter de "redéfinir" et "expliquer" la période néolithique au Maroc en particulier et au Maghreb en général, soulignent-ils.

+La contribution des fils du bled +

En ce qui concerne la découverte de la plus ancienne trace de céramique au Maroc, les deux archéologues estiment qu'elle présidera à "la réorientation de la recherche archéologique et ouvrira la porte à d'autres études pour confirmer les résultats réalisés où révéler d'autres vérités".

Par ailleurs, il convient de rendre à chacun ce qui lui revient: Le travail de ces archéologues ne saurait avancer sans la contribution de leurs assistants, des ouvriers recrutés par l'équipe parmi les jeunes de la population locale. Mohamed, Mustapha et Aziz et d'autres, fils du bled, travaillent, certains depuis le lancement du programme, à cô té de l'équipe dont ils apprécient le soutien.

Ils creusent, balayent, dégagent le sable au fur et à mesure que les archéologues " décapent " le sol couche par couche et le tamisent pour extraire les sédiments qu'ils remettent par la suite aux chercheurs pour vérification et analyse d'échantillons.

Ces assistants s'estiment chanceux: Outre l'acquisition d'un savoir-faire et une expérience en matière de fouille archéologique, ils perçoivent des contreparties financières pour aider leurs familles.

Ils sont aussi de véritables intermédiaires entre les archéologues et la population locale. "Ils nous aident à expliquer aux gens de la région la grande portée de nos actions et la noblesse de notre mission, ce qui facilite davantage notre travail", relève Mustapha Nami.

Depuis 1994, les recherches archéologiques se poursuivent sur différents sites du Rif Oriental pour confirmer les résultats acquis et révéler au grand jour d'autres secrets de l'histoire, et ce dans l'objectif de mieux saisir la nature des relations qu'entretenaient les populations préhistoriques de la région avec leurs contemporains de la rive nord de la Méditerranée et du Sahara.

Des sites d'une importance historique et archéologique majeure ont dévoilé, depuis, leurs secrets et d'autres, en phase de fouille, promettent bien des surprises.


MAP
Jeudi 09 Avril 2009


Source: Emarrakech.info
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin
avatar

Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   Lun 20 Avr - 11:52

Une découverte historique: Les ossements de Cléopâtre et Marc Antoine peut-être identifiés


Ce crâne est-il celui de Cléopâtre ?




Egypte - Un crâne de femme, exhumé près d'Alexandrie, pourrait être celui de la plus célèbre des reines d'Egypte : Cléopâtre.

Une découverte qui, si elle est avérée, pourrait être la plus importante depuis l'identification de la tombe de Toutânkhamon en 1922.


Le mois dernier, alors que le chantier de fouilles était lancé, l'archéologue Zahi Hawass était optimiste, espérant faire une découverte significative : "Cela pourrait être la plus importante découverte du 21e siècle. Cet endroit est parfait pour abriter les corps de Cléopâtre et Marc Antoine".

Les scientifiques n'ont pas encore confirmé que le crâne découvert par l'équipe du Dr Hawass était celui de la souveraine égyptienne. Des tests scientifiques doivent encore être réalisés afin de confirmer ou d'infirmer cette hypothèse.

Les restes d'un corps complet, découvert près du crâne dans un cercueil de pierre, doivent eux aussi subir une batterie de tests afin d'en apprendre plus sur leur origine.



Le Conseil suprême des antiquités égyptien a expliqué que trois sites avaient été identifiés en février dernier, durant un sondage radar du sous-sol. Parmi eux, le site hébergeant les ossements, situé près du Lac Mariut, aurait été érigé durant le règne de Ptolémée II.


Source: fr.news.yahoo.com & maxisciences.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Découvertes archéologiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Découvertes archéologiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Avis de marché - Arles - restauration de collections archéologiques
» CDD 1 an renouvelable - Conservateur-Restaurateur d'objets archéologiques - Chartres.
» Les monnaies, des pièces ... archéologiques comme les autres?
» Bénévolat - fouilles archéologiques
» ANTHOLOGIE MOMIES de Collectif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAWTNA :: Sciences & Vie :: Archéologie-
Sauter vers: