SAWTNA

Bienvenue sur SAWTNA, le site de tous les Marocains
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tests prénuptiaux : priorité ou complément ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tamzilte
Admin


Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Tests prénuptiaux : priorité ou complément ?   Mer 13 Fév - 6:36

Mariage/Tests prénuptiaux : priorité ou complément ?

Certains médecins délivrent le certificat médical sans prescription d'analyses sanguines



Au Maroc, les festivités du mariage nécessitent plusieurs mois de préparations.

Entre les séances d'essais chez la «neggafa» et les commandes chez le traiteur, les futurs mariés se laissent absorber par ce tourbillon, et traînent à préparer les documents nécessaires pour l'établissement de l'acte du mariage. Parmi ces documents, figure «le certificat médical». Une procédure incontournable et nécessaire pour l'avenir du couple. Où réside son importance ? Qu'en est- il des analyses sanguines ? Et pourquoi certains médecins se contentent d'une seule consultation médicale ?
«Lors des préparatifs de mon mariage, mon mari et moi, sommes partis voir
un généraliste. Après plusieurs auscultations, il nous a fait, chacun à son tour bien sûr, une radio de la cage thoracique.
Il a gribouillé quelques précisions sur son calepin et 10 minutes après, il nous a livré la fameuse attestation…

Ce fut simple, rapide et peu embarrassant», témoigne Najlaâ, jeune mariée. Elle poursuit : «Si je dis embarrassant, c'est parce qu'une amie a eu affaire à un autre médecin généraliste. Ce dernier après l'avoir auscultée, lui a prescrit des analyses médicales. La procédure a duré 5 jours. L'attente était stressante et retardait l'élaboration du contrat de fiançailles…Il parait que j'aurais dû lui filer les coordonnées de mon médecin».
En effet, plusieurs facteurs mobilisent les médecins. Certains demandent des analyses et d'autres se contentent d'une simple consultation. Mais d'où viennent ces différences? «Il s'agit en fait de manque de la précision dans la loi (article 65/70.03) et la compétition dans le secteur médical.

Malheureusement, aucun arrêté ministériel n'oblige les médecins à prescrire des analyses sanguines au futur couple», explique l'avocat Mohamed El Adnani.
Cependant, cette faille crée une certaine compétition entre les différents spécialistes du corps médical. «Certains estiment que la radio thoracique est suffisante pour détecter les maladies respiratoires contagieuses, quant aux autres, ils jugent favorable la prescription des analyses médicales.
Or cette prescription coûte de l'argent et nécessite un peu plus de temps pour les futurs mariés. Ces derniers, dans la foulée, n'ont souvent pas envie d'attendre, ni de stresser…

Ils préfèrent payer 200 dh et recevoir une simple attestation médicale» explique Benjdayen Mohamed, médecin généraliste. Effectivement, selon l'article 65 de la loi 70.03 portant sur le code de la famille (Dahir n°1.04.22 du 12 Hija 1424 / paru le 3 février 2004), «un dossier pour la conclusion
du mariage conservé au secrétariat greffe de la section de la justice de la famille du lieu de conclusion de l'acte, composé de plusieurs documents notamment, un certificat médical pour chacun des fiancés dont le contenu et les modalités de délivrance sont fixés par arrêté conjoint du ministre de la Justice et de la Santé», est constitué.

Selon cet article, aucune mention n'exige la prescription d'analyses prénuptiales avant l'établissement du contrat du mariage. Pourtant, «il est inutile de dire que les analyses sanguines sont des détecteurs incontournables de plusieurs maladies qui peuvent affecter le ou la conjointe. Sans pour cela oublier l'impact sur la conception du fœtus lors d'une éventuelle grossesse» rappel notre spécialiste.
Deux visites s'imposent Ainsi, avant le mariage (acte qui engendre une relation sexuelle) il est favorable de «vérifier l'absence de maladies respiratoires contagieuses, des infections sexuelles transmissibles (MST) et de chercher le rhésus sanguin des futurs mariés», explique M. Benjdayen.

Ceci dit, deux visites médicales (au minimum) s'imposent. La première consiste à faire une auscultation générale du sujet, lui faire une radio des poumons, prendre sa tension, vérifier les battements de son cœur et dresser son bilan de santé.
Après quoi, le médecin doit prescrire des analyses au couple afin de préparer une éventuelle grossesse (toxoplasmose, rubéole, rhésus…).
Par ailleurs, il existe d'autres analyses indispensables mais non obligatoires : MST, hépatite et autres. Quant à la deuxième consultation, le couple apporte les résultats des analyses afin que le médecin délivre son attestation.
La visite médicale prénuptiale ne sert pas uniquement à détecter les maladies contagieuses, elle peut aussi être considérée comme une visite gynécologique. Le médecin peut parler de stérilité, et prescrire des analyses biologiques sur demande du couple.

Aussi, il peut expliquer les différents moyens de contraception. Surtout pour les jeunes filles. Il peut informer sur la manière adéquate de contraception, déconseiller le stérilet pour les femmes qui souhaitent avoir des enfants
(en général, il est déconseillé d'utiliser un stérilet lorsqu'une grossesse est planifiée ultérieurement). Pour conclure, rappelons que la conscience de l'importance de la visite médicale et la programmation d'analyses sanguines, peut être d'une grande importance pour les futurs mariés. Il suffit de savoir que plusieurs maladies et malformations du nourrisson peuvent être évitées si la prise en charge est faite au bon moment.

Précisons également, qu'il est dangereux de falsifier le certificat médical prénuptial. Selon l'article 66 de la loi 70.03 : «En cas de manœuvres dolosives en vue d'obtenir l'autorisation ou le certificat d'aptitude visés aux alinéas 5 et 6 de l'article précédent ou de se dérober à ces formalités il est fait application à l'encontre de son auteur et ses complices des dispositions de l'article 366 du code pénal, et ce à la demande de la partie lésée. Le conjoint victime des manœuvres dolosives a le droit de demander la résiliation du mariage et de réclamer la réparation du préjudice subi».

Le certificat de virginité
Tout d'abord, il faut savoir que dans notre pays, le certificat de virginité ne figure pas dans la liste des papiers demandés pour l'établissement d'un acte de mariage. Quoique, plusieurs familles l'exigent de la future belle fille, avant la cérémonie du mariage. En effet, au Maroc comme dans tous les pays musulmans, la virginité féminine prénuptiale est considérée comme une norme sociale importante, c'est un élément considérable pour contrôler le comportement des femmes au quotidien.

En fait, la virginité de la femme est un concept qui traduit la bonne conduite de la future «femme», c'est une question d'honneur pour elle, pour sa famille et sa communauté. Cette petite membrane appelée hymen, est tout simplement le signe de l'intégrité et l'absence de relation avant le mariage.


Par Rajaa Kantaoui | LE MATIN
Revenir en haut Aller en bas
 
Tests prénuptiaux : priorité ou complément ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ SOFT] Complément pour Facebook pour chatter en ligne
» complément de mon courrier du 11.12.2007
» test photo avec lx3 +complément teleobjectif?
» Qui utilise un complément grand angle?
» Complément optique Bower+macro 0.45

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAWTNA :: Espace Féminin-
Sauter vers: