SAWTNA

Bienvenue sur SAWTNA, le site de tous les Marocains
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 la Saint-Valentin, la fête des amoureux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naima
Webmaster
Webmaster
avatar

Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: la Saint-Valentin, la fête des amoureux.   Ven 15 Fév - 8:10

Le 14 février : un cadeau pour Cupidon ?

Les Marocains croient-ils à la fête des amoureux ? Oui, d’une manière ou d’une autre, notre société continue à s’occidentaliser. De plus en plus de Marocains, surtout des jeunes, fêtent la Saint-Valentin et s’attendent à recevoir un cadeau, des fleurs rouges ou au moins une déclaration d’amour de leurs âmes sœurs.

A quoi correspond le 14 février ? Une question à laquelle on répond généralement par un sourire complice : à la Saint-Valentin, la fête des amoureux. Ce jour où un prêtre romain Valentin, est arrêté, torturé et décapité, parce qu’il avait décidé de défendre l'amour en mariant les couples malgré l'interdiction de l'Empereur Claude II - jugeant que le mariage empêcherait les hommes de s'enrôler dans l'armé-, est devenu au fil des temps une fête de l’amour.

La légende raconte qu’avant la mort de Valentin, celui-ci aurait offert à la fille de son gardien des feuilles rappelant la forme d'un cœur et signées « De ton Valentin ». Dès lors, durant le mois de février, les romains s'échangèrent des mots doux que l'on nomma plus tard des valentins. Et c'est pourquoi le 14 février, en sa mémoire, les amoureux s'échangent romance et Valentins.

Une occasion pour renouveler l’amour

Pour plusieurs femmes, la Saint-Valentin « est une occasion pour renouveler l’amour » au sein de leurs couples. Un jour pour surprendre, pour se sentir aimée et chérie.

“Je ne le fête pas pour ne pas imiter les occidentaux », affirme Maria (26 ans, traductrice) «…en fin de compte il ne fait pas partie de nos traditions marocaines, mais je considère que c’est une occasion pour renouveler l’amour au sein du couple. J’espère que mon mari m’offrira un cadeau ce jour-là, ne serait-ce qu’un bouquet de fleur ou une carte ou il est écrit : je t’aime. S’il ne le fait pas, j’avoue que je serais vraiment déçue et je ne pourrai même pas oublier à cause des publicités répandues partout dès fin janvier », ajoute-t-elle.

Ce point de vue rejoint aussi celui de Fatiha. Cette jeune cadre de 28 ans estime que la Saint-Valentin est une occasion pour raviver la flamme du premier jour et la protéger des menaces de la routine et des problèmes de la vie. « Même si elle ne fait pas partie de nos coutumes, c’est sans doute une occasion pour renouveler l’amour, entendre ce mot « je t’aime » des êtres chers et les surprendre avec des petits gestes, preuve de la passion que nous éprouvons pour eux ».

Pour plusieurs femmes, le 14 février est surtout synonyme de cadeaux, qui dit cadeau dit joie. Elles ne peuvent s’empêcher de penser aux cosmétiques, fleurs, chocolats et autres que les commerces se font un plaisir d’exposer dans leurs vitrines somptueuses garnies de cœurs rouges de toutes les formes. Les cadeaux, elles rêvent d’en recevoir, mais elles veulent aussi les offrir.

Mais les hommes s’impliquent-ils vraiment dans cette histoire ?

« Mon fiancé, lui, s’en moque », se plaint Imane (22 ans, étudiante). « Il dit qu’on doit exprimer notre amour chaque seconde et pas seulement ce jour-là. Pour lui, ce n’est pas une occasion qui mérite une fête ou un cadeau…mais moi, comme toutes les filles, je trouve que c’est un jour spécial… ».

Mais ce reproche reste mélangé à une certaine compréhension implicite de la part de la femme. Vu que la fête « n’est pas la nôtre », avoue une jeune comptable de 27 ans, « je ne peux exiger à mon fiancé de la célébrer. Nous sommes très amoureux l’un de l’autre et nous n’avons pas besoin d’attendre le 14 février pour exprimer cette passion qui nous a toujours envahis. Il n’est pas question que je me fâche de lui parce qu’il ne m’a pas offert un cadeau le jour de la fête des amoureux. Ce n’est pas une occasion aussi importante que mon jour d’anniversaire».

Mais pour les cœurs toujours en quête d’âme soeur, la Saint-Valentin s’avère comme une épreuve très difficile. C’est ce que lance Kaoutar, (27 ans, cadre) avec un ton assez triste : «Ce que représente le Saint valentin pour moi? J’évite de regarder les jolies vitrines décorées aux couleurs de l’amour ».


Houria Benmoussa

Source: menara.ma
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
Naima
Webmaster
Webmaster
avatar

Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: la Saint-Valentin, la fête des amoureux.   Sam 13 Fév - 2:35

Saint-Valentin
Une ode à l'amour


Au-delà de la fête des amoureux, la Saint Valentin est en phase de devenir une fête commerciale très attendue par les commerçants.

Le 14 février est une date mondialement célébrée. L'origine de cette fête, la Saint Valentin, demeure un mystère. Cette fête dont l'origine remonte, d'après une des légendes, aux premiers siècles de l'ère chrétienne quand un certain prêtre du nom de Valentin maria en cachette de jeunes amoureux contre la volonté de l'empereur romain Claude II.

Ce qui lui a valu la perte de sa vie. En hommage à ce pauvre martyr de l'amour, les jeunes des pays de la chrétienté célèbrent cette journée tous les ans, à la date même où le prêtre se sacrifia pour que vive l'amour.
C'est au Moyen-Age, en Angleterre, que sont apparus les premiers mots d'amour liés à l'occasion de la saint Valentin.

Une légende raconte que les oiseaux s'accouplaient à la mi-février... et avec la fin de l'hiver: les premières fleurs apparaissent avec les premiers gazouillements des oiseaux... Mais c'est surtout au XVIIe siècle, que Valentin devint populaire. La Saint-Valentin est une tradition chrétienne, son introduction dans les pays musulmans amorce un débat entre partisans et opposants, mais sa richesse symbolique et son allure commerciale jouent en sa faveur. La Saint Valentin est à la fois fête des amoureux et aubaine commerciale en Occident. En Europe, par exemple, les jours qui précèdent cette date connaissent une ambiance teintée d'amour, de déclarations poétiques chez les jeunes, et rappelant aux plus âgés les années d'avant mariage, où il était de mise de faire de petits cadeaux à sa ou son bien aimé. Au Maroc, jeunes et moins jeunes célèbrent la fête de l'amour : parfum, bijoux… tout ce qui rappelle à l'autre qu'il a quelqu'un qui pense à lui et qui l'aime. «La Saint-Valentin est une occasion rêvée pour stimuler non seulement les cœurs, mais également l'activité des commerces», souligne Hafid, commerçant. Les clients, hommes et femmes, cherchent des articles en métaux précieux, argent ou plaqué or, pour en faire cadeaux, ajoute-t-il. Bijouteries, parfumeries et pâtisseries participent à cette festivité émotionnelle.

Les clients, hommes et femmes, achètent ces mêmes produits pour les offrir à leurs partenaires. «Une ambiance qui rappelle la fin d'année», précise Mehdi, un bijoutier dans un quartier de la métropole. «La Saint-Valentin, n'est pas uniquement une fête d'amour, c'est une occasion rêvée pour booster l'activité commerciale». Les amoureux se ruent vers les magasins pour s'approvisionner en cadeaux: Cœurs en métal précieux, pendentifs ou autres nounours blancs ou rouges sont les plus prisés. Les parfums ne sont pas en reste et gardent leur côté attractif et séduisant, comme le rappelle un parfumeur qui a élu domicile au passage Glaoui à Casablanca. «Les nouveaux parfums, bien emballés restent des classiques indémodables». Et d'ajouter: "Les femmes adorent les parfums.
Les fiancés, les maris et les copains cherchent à faire plaisir à leurs partenaires. On en a pour toutes les bourses». Les pâtisseries, à leur tour, proposent des gâteaux en forme de cœur afin de créer une ambiance dont l'amour triomphe.
Les papeteries vendent leurs cartes postales plus que d'habitude, et les fleuristes aussi. Mais faut-il attendre le 14 février pour fêter l'amour ?

Quand les Arabes fêtaient l'amour ?
Certes la fête de la Saint-Valentin n'a pas d'origine en Arabie pré-islamique, mais l'histoire retient ces rudes bédouins qui se sont faits les hérauts incontestés de l'amour «odrite», pur et platonique, placé parfois même au-dessus des tentations charnelles. Pendant la période pré-islamique, les poètes rivalisaient en prouesses poétiques, dans le grand marché de «Okâd», faisant accrocher les plus belles compositions, transcrites en lettres d'or, sur les murs de la Kaâba, d'où leur nom d'El-Mu'allaqât (Les suspendues). C'est l'âge d'or de la Qacida, ode épique ayant pour prélude l'amour, souvent perdu, avec notamment pour symboles significatifs dans ce milieu nomade, la description d'Al-Atlâl ou les vestiges des campements désertés de l'aimée. Surgissent alors, tels des mirages, des noms mythiques, comme celui d'Imrou'al-Qays, prince-poète et aventurier. Il serait trop fastidieux de décortiquer ici les écrits d'Al-Akhtal, d'Al-Farazdaq ou de Jarir, ainsi que tous ces rhapsodes qui ont glorifié l'amour pendant le règne des Omayades. Avec le règne des Omayades de Damas, l'amour ‘odrite', et platonique, prend une tonalité nouvelle. (www.pyepimanla.com)


lematin.ma
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
 
la Saint-Valentin, la fête des amoureux.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Saint Valentin !! Défis express'
» Saint Valentin, déclarez votre amour a vos personnages de dessins animés préférés !
» RESTAURANT EN AMOUREUX - SAINT VALENTIN
» Meurtre à la Saint Valentin
» Biscuits, macarons, muffins et cupcakes de Saint Valentin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAWTNA :: Culture Générale-
Sauter vers: