SAWTNA

Bienvenue sur SAWTNA, le site de tous les Marocains
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les vertus de l'Huile d'Argane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naima
Webmaster
Webmaster


Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Les vertus de l'Huile d'Argane   Jeu 24 Avr - 8:43


_________________
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.it/index,eff,15504.html
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
Naima
Webmaster
Webmaster


Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Les vertus de l'Huile d'Argane   Ven 2 Mai - 8:55

L'huile d'argan est un aliment anti-cholestorel et anti-cancer

L'arganier, arbre endémique du Sud atlantique marocain, donne une huile particulièrement appréciée qui, en l'espace de quelques années, a gagné une notoriété mondiale.

Deuxième essence forestière du pays, l'arganier pousse dans le sudouest du pays, de Safi à la frange saharienne. Avec l'amande contenue dans le fruit de cet arbre, les femmes confectionnent depuis des siècles une huile au parfum de noisette, employée en cuisine pour ses valeurs nutritionnelles et diététiques, et également dans la cosmétique. L'arganier (famille des sapotacées) est un arbre épineux au fruit comestible, à l'amande oléagineuse. C'est une espèce végétale endémique du Sud atlantique marocain où il couvre une superficie de plus de 832000 hectares. L'arganier est un arbre polyvalent: chacune de ses parties ou de sa production est utilisable et est source de revenu ou de nourriture pour l'usager.

Comme le sont le tissage ou l'élevage dans les régions de l'Atlas, la culture de l'arganier est une source appréciable pour les femmes vivant entre les embouchures de l'Oued Tensift (au nord) et l'Oued Souss (au sud), son aire géographique de prédilection.

Mais comme tout produit rare est apprécié, l'arganier porte en son sein les germes de sa destruction. Car, en plus de ses propriétés écologiques, cosmétiques et physiologiques, la nature a tout donné, ou presque, à cet arbre: bois, fourrage, huile et autres usages.

En fait, depuis ces dernières années, les cris d'alarme en faveur de l'arganier se multiplient. Et pas uniquement parce que cet arbre est en danger, il est aussi - et surtout - une ressource économique à réhabiliter et à promouvoir, à même de stabiliser l'exode rural.

Les problèmes auxquels l'arganier est confronté sont multiples.

L'arganeraie subit un dégarnissage continu aussi bien en termes de superficie que de densité.

L'aire de l'arganier se dégrade d'année en année sous l'effet combiné de la croissance démographique et du cheptel caprin. Les rares tentatives de reconstitution par transplantation n'ont pas abouti, faute de coordination entre les divers opérateurs.

Plus grave, l'arganier et ses produits dérivés, notamment l'huile, ne sont pas valorisés comme il le faudrait, par manque de techniques modernes appropriées d'extraction et de production. Même si, depuis la décennie précédente, la constitution de coopératives féminines dotées d'outils d'extraction de l'huile d'argan, notamment dans la région d'Essaouùa, est encouragée par les pouvoirs publics. L'amande de l'arganier renferme 50 % d'huile comestible. L'extraction de l'huile d'argan est effectuée en général par les femmes, de façon artisanale, avec un rendement ne dépassant que rarement 30 %. Des efforts sont déployés par l'association des amis de l'arganier et plusieurs organismes et bailleurs de fonds pour mécaniser le processus d'extraction dans l'espoir d'augmenter le rendement et améliorer la qualité de l'huile.

En fait, le procédé traditionnel d'extraction est assez complexe. Après le ramassage des fruits (de la taille d'une olive) rejetés le soir par les chèvres, commence l'opération de dépulpage. La pulpe est donnée au bétail, mais la noix passe au concassage pour obtenir l'amandon. Ce dernier va à la torréfaction après avoir été débarrassé de sa coque qui servira de combustible. Après la torréfaction, place à la mouture à l'aide d'un moulin traditionnel, en pierre (r'ha), qui donnera la pâte. Malaxée et pressée, cette matière donnera finalement le tourteau et l'huile. Mais comme rien ne se perd en pays berbère, le tourteau, comme les déchets de la betterave sucrière, ira à l'engraissement des bovins. Quand à l'huile extraite, elle servira à la consommation humaine.

Des qualités diététiques et cosmétologiques

Plusieurs études et recherches universitaires ont été menées dans le monde sur ce véritable « arbre de vie » qu'est l'arganier, notamment à l'ENSBANA de Dijon (Ecole Nationale Supérieure de Biologie Appliquée à la Nutrition et l'Alimentation). Ces travaux ont révélé que la composition chimique de l'huile d'argan est intéressante par la nature de ses fractions glycérique (99 %) et insaponifiable 1 %. Les acides gras de l'huile d'argan sont à plus de 80 % des acides insaturés. Les acides oléiques et linoléiques sont présents respectivement à raison d'environ 45 % et 35 %. Ce qui confère à l'huile d'argan de très bonnes qualités diététiques qui en font un aliment anti-cholestérol et anti-cancer. L'huile d'argan aide au traitement de la varicelle, de l'acné juvénile, des rhumatismes, sans oublier qu'elle combat la stérilité et les fausses couches. L'insaponifiable contient des hydrocarbures et des carotènes à 33,50 %, des tocophérols à 3,50 %, des alcools triterpéniques à 20 %, des méthyl-stiroLs et stirols à 20 % et des xantophylles à 6,50%.

Au rayon cosmétologie, l'utilisation traditionnelle de l'huile d'argan pour le dessèchement cutané et le vieillissement physiologique de la peau a poussé certains laboratoires français à l'intégrer dans des produits cosmétiques. Elle est actuellement utilisée par Galénique (gamme argane), Yves Rocher (gamme acaciane) et la société Colgate Palmolive (savon dermatologique « Antinéa »). L'huile d'argan n'est jamais utilisée comme huile de cuisson. Les Berbères la mangent en y trempant des morceaux de pain au petit déjeuner ou au milieu de l'après-midi. Parfois, elle est ajoutée au couscous en tant qu'assaisonnement. Mais le produit le plus populaire à base d'argan reste l'Amlou: le Nutella des Amazigh du Souss. Il s'obtient en mélangeant de l'huile d'argan, des amandes moulues et grillées et du miel pur. L'Amlou, qui fait des ravages au-delà des frontières, est particulièrement indiqué pour accompagner crêpes ou crème glacée. D'ailleurs, son goût tout à fait exquis a déjà séduit beaucoup d'amateurs de crêpes en France: après la Sarrazine, la Berbère?

Pourquoi pas? Essayez donc du saumon fumé ou une pizza à l'argan et vous verrez, vous vous en lècherez les babines!

Côté cosmétique classique, les femmes se servent de l'huile d'argan surtout pour revitaliser leur chevelure. Elle est aussi utilisée comme crème pour le visage et pour le corps, puisque c'est une excellente huile pour combattre le dessèchement et le vieillissement de la peau. En plus, elle aide à fortifier les ongles cassants. Pas étonnant que les spécialistes en cosmétologie occidentaux y mettent le nez!


Source: www.7-dragons.com

_________________
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.it/index,eff,15504.html
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
 
Les vertus de l'Huile d'Argane
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moulin à huile de noix en Périgord.
» Le thym: ses vertus et bienfaits
» Fuite d'huile PX Besoin aide !
» Problème de fuite d'huile suite descente trottoir
» L'huile d'olive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAWTNA :: Espace Féminin-
Sauter vers: