SAWTNA

Bienvenue sur SAWTNA, le site de tous les Marocains
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ça existe encore chez nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tamzilte
Admin


Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Ça existe encore chez nous   Jeu 22 Mai - 11:36

Nouveau-né


Il y a autant de traditions et de superstitions autour d’un nouveau-né qu’il y a de pièces dans le puzzle sociétal marocain. A chacun ses croyances, ses phobies, ses porte-bonheur... Et, en fin de compte, ses attitude et comportement devant un nourrisson, voire avant cela, devant une grossesse...

DANS certaines contrées du Maroc, dès le 7ème mois de grossesse, les familles font la fête. C’est une vieille tradition. A l’époque, il n’y avait ni échographie, ni couveuses, mais par expérience, les anciens savaient qu’après le 7ème mois, la naissance de l’enfant était quasiment garantie.

Ils fêtaient donc cette étape. Afin d’être protégée pour les deux derniers mois qui restaient, tout de même, la mère portait autour de la cheville un talisman sensé la protéger du mauvais œil (Chabba et Harmel). Ce talisman ne devait pas la quitter car, après l’avoir protégée, il devait protéger aussi son bébé auquel on accrochait le talisman dès sa naissance.

A part ce talisman maternel, le bébé ne devait être au contact d’aucun gris gris. De nombreux décès de nourrissons ont été expliqués par le simple fait que ces derniers ont eu à « sentir » un gris gris trop fort... Et personne ne pouvait convaincre la famille endeuillée du contraire. D’ailleurs, personne ne s’y essayait puisque tout le monde avait les mêmes croyances.

Un des volets agréables des nouvelles naissances, c’était les cadeaux que la mère recevait...

Pour cela, il y avait tout un rituel. Surtout lorsqu’il s’agissait d’un premier enfant et que ce dernier était un garçon !

La famille du mari devait alors couvrir la jeune maman de cadeaux. Une fête était organisée. La jeune maman, dans ses plus beaux atours, était installée, comme une mariée, au milieu de la pièce.

Les membres de la famille du mari défilaient alors, l’un après l’autre, déposant chacun son cadeau aux pieds de la jeune femme, tandis que la mère de cette dernière annonçait à voix haute le nom de la personne qui a déposé le cadeau, son lien de parenté avec le mari et la nature du cadeau.

Il y a des familles, aujourd’hui, où tout se passe encore de cette manière !


Source: lereporter.ma
Revenir en haut Aller en bas
 
Ça existe encore chez nous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Sollogoub, Tania] Il y avait un garçon de mon âge juste en dessous de chez nous
» Bienvenue chez nous
» Les Familles chez nous
» BT 7 : quelque part, très très loin de chez nous....
» Halloween chez nous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAWTNA :: Espace Libre-
Sauter vers: