SAWTNA

Bienvenue sur SAWTNA, le site de tous les Marocains
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kasbah goulmima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
abdelmalek
Modérateur
Modérateur


Messages : 123
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 105
Localisation : maisonblanche

MessageSujet: Kasbah goulmima   Mar 24 Juin - 14:11

source:
chleuhs.forumactif.biz


Dans le but de la diffusion de la culture Amazigh, j'ai decidé
que poster ce sujet pour ceux qui ne sont pas de la région
concernée.
-----------------------------------------------------------------------

Goulmima est un village entre Errachidia et Tineghir. Le village est super joli et
abrite une superbe kasbah. On entre d’abord dans la kashbah, véritable labyrinthe
de rues en terre, de voûtes et de portes mystérieuses. Vraiment, on se sent
comme des explorateurs découvrant une cité souterraine. Un décor de jeu de
rôles, avec les portes croches et les barrures en bois gravées,les escaliers
cachés montant vers des pièces secrètes. On croise des petits enfants qui
y jouent, un paradis en voie de disparition a cause de la negligence humaine ....
Revenir en haut Aller en bas
abdelmalek
Modérateur
Modérateur


Messages : 123
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 105
Localisation : maisonblanche

MessageSujet: Re: Kasbah goulmima   Mar 24 Juin - 14:12

Un grand projet de restructuration, de sauvegarde et de réhabilitation des Ksours et des Kasbahs du Tafilalet est lancé, au niveau de la province d'Errachidia, à l'initiative de la délégation provinciale de l'habitat et de l'urbanisme et les associations locales dans l'objectif de sauver ce patrimoine architectural qui s'intègre parfaitement dans le milieu écologique de la région.Depuis une vingtaine d'années, l'émigration de la population des Ksours vers les centres urbains a favorisé l'abandon de ces bâtisses. Depuis lors, elles ont sombré dans l'abandon et l'oubli, les menaçant même de disparition.

Cet ambitieux projet qui tend à redonner vie à ces édifices privilégie l'action communautaire et fait appel à des techniques d'utilisation de matériaux locaux pour sauvegarder le savoir faire traditionnel en matière de construction qui tend vers la disparition.

D'un coût global de 36,734 millions DH, ce projet concerne la restructuration des Ksours d'Amejouj (8 millions DH), d'Ait Bamouha (3 millions DH), d'Anegbi (1 millions DH) et de Touchka (9,013 millions DH), ainsi que la restauration des Ksours de Goulmima (9,930 millions DH) et d'Abou Aam (5,8 millions DH).

Des études topographiques, en cours de réalisation, portent également sur la restauration de Ksar Asrir à Tinjdad et de Ksar Boudnib qui constituent une continuité historique de la région du Tafilalet.

L'intervention sur ces édifices a été précédée d'un inventaire détaillé sur leur état de dégradation et les investigations entreprises ont permis de définir la nature et le niveau d'efforts nécessaires pour chacune des composantes des constructions à entreprendre.

L'opération se déroule par tranches, les travaux commenceront d'abord par le confortement de l'assise des murs d'enceinte, le renforcement des bases des murs par la maçonnerie de pierres, la reprise et la consolidation des points névralgiques et des effondrements de la maçonnerie en élévation et le revêtement du sol des ruelles par la pierre locale.

Depuis une dizaine d'années, plusieurs associations locales ont appelé à la sauvegarde du patrimoine architectural de la région du Tafilalet qui a subi une dégradation massive à cause des aléas de la nature et de l'abandon de la population qui n'a plus les moyens d'entretenir un Ksar.

En l'absence des travaux d'entretien et de maintenance, les Ksours se dégradent rapidement et se transforment en un amas de pierres et de sable.

Lors de la tenue de la 7ème édition de l'université de printemps de l'architecture, les 2 et 3 juin dernier à Rabat, sous le thème ""les tissus anciens en question : Médinas du Maroc entre valeurs et usages"". Le ministre délégué chargé de l'habitat et de l'Urbanisme, M. Ahmed Toufiq Hejira avait appelé à la création d'un organisme national chargé de la gestion et de la réhabilitation des tissus anciens, pour la réhabilitation des médinas, Ksours et Kasbahs du Maroc, ajoutant que cette nouvelle institution doit avoir des représentations dans les différentes villes du Royaume.

""Il est temps de réhabiliter les tissus anciens du Maroc et de tirer partie du nouveau code de l'urbanisme qui prévoit des textes juridiques relatifs à la planification et la gestion des anciens tissus"", avait insisté le ministre.

source: MAP
Revenir en haut Aller en bas
abdelmalek
Modérateur
Modérateur


Messages : 123
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 105
Localisation : maisonblanche

MessageSujet: Re: Kasbah goulmima   Mar 24 Juin - 14:12

D'un coût global de 36,734 millions DH, ce projet concerne
la restructuration des Ksours d'Amejouj (8 millions DH), d'Ait
Bamouha (3 millions DH), d'Anegbi (1 millions DH) et de
Touchka (9,013 millions DH), ainsi que la restauration des
Ksours de Goulmima (9,930 millions DH) et d'Abou
Aam (5,8 millions DH).


Presque 1 milliard pour Goulmima village kasbah et les travaux
trainent toujours , les responsables invoquent la pluie qui
empeche les travaux ! pendant que d'autres parlent de
secheresse dans la région!
Revenir en haut Aller en bas
abdelmalek
Modérateur
Modérateur


Messages : 123
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 105
Localisation : maisonblanche

MessageSujet: Re: Kasbah goulmima   Mar 24 Juin - 14:12

La photo ci-contre représente la porte du Mellah de Goulmima Ksar
et qui est presque en ruine. Si elle pouvait vous conter son histoire
elle vous récitera d’abord ce ver de poésie juive berbère par lequel
les habitants ancêtres de Bahdidou, Doudou Khaimi,Ichou Laâlou
commençaient leur ahidouss :

A Targua Ni Goulmimen Zaid Aman **** Adssouane Iaârimen Tigmarine



Elle vous racontera tout de Taquarfiite « drague » et de ces échanges entre amoureux au bord de la séguiya ou Targua quand les jeunes filles viennent la fin d’après-midi remplir d’eau leur gargoulettes. Cette eau qui symbolise la prospérité et la fécondité pour les habitants du ksar Elle vous dira aussi comment Biha symbole de la femme juive berbère s’habille et se maquille pour accomplir cette tache quotidienne en vous récitant ce ver plein d’admiration qui lui est dédié:

Assag Tada Biha A taguem Amane ****Tssilouass i Oughnass Tg Izrirane

Elle vous dira aussi que Moshé ne laissait jamais passer une telle occasion sans dire sa tamadiazte qui fustigeait toutes les Aicha autrement dit les femmes musulmane du ksar en leur chantant le poème suivant :

Awi Hane Awale Ign Aoual Hane Awal !
A Tamgharte Tama N’Tamgharte A Laâlou Nid Mouka ! ! Hane Awal
Awi Hane Awale Ign Aoual Hane Awal !
A Likhra Awid Achouari Aâmart Sid Aicha ! ! Hane Awal ! !
Awi Hane Awale Ign Aoual Hane Awal !


Elle n’oubliera certainement pas de vous rappeler que toutes ses festivités se
déroulaient dans une ambiance de tolérance et de pleine cohabitation les Inachaden
aussi bien de la communauté juive que musulmane participaient par leurs poèmes
et leurs joutes oratoires laissant de coté tout ce qui ne touche pas à leur vie
quotidienne et à la prospérité de leur palmeraie.

Si vous souhaitez connaître un peu plus des traditions des ait morghade, elle
vous parlera longuement de Takarfiyte et vous dira ceci : Taquarfiyte représente
l'ensemble de propos qu’échangent deux prétendants au mariage durant toute
la durée qui précède les fiançailles.

Cette pratique tolérée par les parents de la fille permet aux futurs époux de mieux
se connaître et s'apprécier Les moments de ces rencontres sont les après midi ou
à l’occasion de mariages de circoncisions ou d’ Igoudade Les moments les plus
propices sont Après la prière de l'Aâsr quand la fille se rend aux champs pour
faucher la luzerne, la fin de l’après midi quand elle se rend remplir d’eau de
source son Aklil ou encore lors de la lessive hebdomadaire au bord de l'oued.



La première approche est du domaine du soupirant et il n'est pas nécessaire d'avoir
déjà connu la fille ni sa famille pour entamer avec elle la discussion sa coiffure
permet de connaître son statut civil et de savoir s'il s'agit d'une jeune fille ou
d'une femme mariée évitant ainsi aux jeune homme de courtiser une femme mariée.

http://www.artsouk.com
Revenir en haut Aller en bas
abdelmalek
Modérateur
Modérateur


Messages : 123
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 105
Localisation : maisonblanche

MessageSujet: Re: Kasbah goulmima   Mar 24 Juin - 14:13

Quand la jeune fille est accompagnée de sa mère ce qui est souvent le cas lors de la coupe de la luzerne, la maman s'arrange pour rester un peu à l'écart afin de ne pas gêner le couple dans sa discussion tout en jetant de temps à autre; un regard furtif vers les deux "tourtereaux".
Le père lui n'interviendra pas durant cette phase ; et si par hasard il lui arrivait de surprendre sa fille en pleine discussion, il fait semblant de ne rien voir en continuant son chemin, leur évitant ainsi toute gêne.

Les discussions portent sur toutes les choses de la vie et peuvent toucher à tous les domaines sans jamais tomber dans la vulgarité, sachant que le principal objectif de Taquarfiyte est de se connaître et se choisir mutuellement en tant qu'époux et personne ne souhaiterait que des dépassements soient permis avec sa future épouse.

Chez les Ait Morghad l'acte sexuel n'est pas permis avant la nuit de noces. La durée de Taquarfiyte varie selon les cas. Elle peut ne durer que quelques minutes si la fille a déjà un soupirant dans ce cas elle le fait savoir au jeune homme, qui "ira chercher ailleurs" ou si lors des premiers échanges des divergences apparaissent. Dans le cas contraire les fiançailles interviennent après quelques mois de "drague" ne dépassant guère une année.

Après vous avoir tout dit de Takarfiyte elle vous parlera de "Tiskriwine" (circoncisions) et des chants de femmes qui accompagnaient la maman de l’enfant circoncis pour tremper le roseau dans la séguya, après que le grand maâlem Lahcen Oujilala ait d’un geste précis débarrassé tabaloute de l’enfant de son "chapeau" ! Si vous insistez pour qu’elle vous en chante quelques vers, elle commencera son récital par :


N’zourk a sidi Rbi, N’zourk awa gagh lkhir
Rbi tfi baba khéyi Rbi tfi baba khéyi
Issamid wouzal i ourba, Issamid wouzal i ourba
Adig amghar adi tanbad I takbilte a sidi Rbi
Aliy si kdif adak sough Am laaml a baba khéyi
Digh yad ar agmad’in Ghas anzar ay did irourane
A tikhsi yougaln sou darr Imaklin’k a baba khayi
Ouligh adrar ouguigh souk Ar kargh ima guin tlid
Zigh ijamouaane Aguin talid
N’zourk a sidi Rbi
N’zourk awa gagh lkhir
Rbi tfi baba khéyi

Et si vous lui demandez de vous dire un mot sur Sahi L’Hanna ou Issali ou Aalik ! Elle vous répondra par un non sec; Car pour elle, la cérémonie de mariage chez IQUABLIYEN est d'une richesse culturelle qu'elle ne se raconte pas en un mot!!! Mais avant de vous quitter elle vous rappellera certainement la citation qui dit :

Un peuple qui oublie ses traditions, s'oublie lui même!!


Revenir en haut Aller en bas
abdelmalek
Modérateur
Modérateur


Messages : 123
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 105
Localisation : maisonblanche

MessageSujet: Re: Kasbah goulmima   Mar 24 Juin - 14:14

Porte Principale du Ksar

A l'une des deux tours est adossée le logement du concierge, qui détient
les clefs de la porte. Les heures d'ouvertures et de fermetures varient selon
les saisons; Il se charge de distribuer le courrier aux habitants du ksar et
s'occupe du taureau géniteur « A3ajli N’Takbilte » pour lequel chaque
femme réserve une poignée d’herbe à chaque retour des champs






http://goulmima.com
Revenir en haut Aller en bas
abdelmalek
Modérateur
Modérateur


Messages : 123
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 105
Localisation : maisonblanche

MessageSujet: Re: Kasbah goulmima   Mar 24 Juin - 14:14

INOURIRE

Ces espaces multifonctionnels servent d'aires à battre le blé, à sécher les
dattes mais aussi à abriter les "Ihidass", les "Dredma" et toutes les grandes
manifestations des habitant Ils servent également de terrain de foot pour
les gamins du ksari.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kasbah goulmima   Aujourd'hui à 4:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Kasbah goulmima
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kasbah à Tamdaght, Maroc
» Kasbah de Ouarzazate (Pano)
» Kasbah en ruine "1"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAWTNA :: Régions & Tribus-
Sauter vers: