SAWTNA

Bienvenue sur SAWTNA, le site de tous les Marocains
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Enquête sur la fatwa de cheikh Maghraoui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tamzilte
Admin


Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Enquête sur la fatwa de cheikh Maghraoui   Mar 23 Sep - 5:03

Le procureur du Roi ordonne l'ouverture d'une enquête sur la fatwa de cheikh Maghraoui

La justice se saisit désormais de l’affaire du «mufti» autoproclamé Mohamed Abderrahmane Al Maghraoui, auteur de la fatwa autorisant le mariage des filles à partir de neuf ans.

L’affaire Al Maghraoui prend une tournure judiciaire qui promet bien des rebondissements. Le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Rabat vient d’ordonner l’ouverture d’une enquête approfondie au sujet de la fatwa et de la qualité de son auteur Mohamed Ben Abderrahman Al Maghraoui.
Cette décision intervient au lendemain du communiqué diffusé, samedi, par le Conseil supérieur des ouléma du Royaume du Maroc qui a condamné avec fermeté la fatwa autorisant le mariage des filles mineures et dénoncé la tentative de son auteur pour cultiver l’amalgame autour des constantes et du rite de la Nation. Dans ce communiqué, le Conseil, dirigé par Mohamed Yessef, a affirmé que l’auteur de la fatwa était «une personne connue pour ses tendances à la subversion». Le dénommé Maghraoui, rappelle le communiqué, avait «légitimé le mariage des filles âgées de neuf ans, arguant toute une série de suppositions relevant de sa propre perception, qu’il voulait percutante par l’invocation du mariage du Prophète, sur Lui paix et bénédiction, avec Aïcha, que Dieu l’agrée, alors âgée de neuf ans».

Le mariage du Prophète Sidna Mohammed avec Aïcha alors âgée de neuf ans est certes un fait avéré, confirme le Conseil supérieur des ouléma. Seulement, précise ce dernier, «les hadiths cités comme référence à propos du mariage du Prophète, sur Lui paix et bénédiction, traitent de l’âge de l’établissement de l’acte et de l’âge du mariage proprement dit, plusieurs années après l’acte». Le Conseil ajoute que dans ce cas «aucun des ouléma de par l’histoire n’avait autorisé de les prendre en compte comme référence, les considérant plutôt comme faisant partie des particularités de la vie du Prophète, sur Lui paix et bénédiction».

Après avoir apporté cette clarification, le Conseil a enfoncé le clou en affirmant : «Le système en vigueur au Royaume du Maroc, à propos de l’âge légal du mariage, est régi par une loi approuvée par la Oumma dans toutes ses composantes, conçue et élaborée avec la participation des ouléma». Le Conseil se réfère clairement au Code de la famille (Moudawana) qui fixe, de manière claire, l’âge du mariage à 18 ans. Cette question, poursuit le communiqué, «ne peut faire l’objet d’amalgame ou de confusion, que de la part d’un agitateur, égaré et mystificateur, auquel nul ne saurait accorder la moindre attention, encore moins prêter oreille à son point de vue».


Le 23-9-2008
Par : M’Hamed Hamrouch


aujourdhui.ma
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin


Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Enquête sur la fatwa de cheikh Maghraoui   Mar 23 Sep - 5:28



asharqalawsat.com
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin


Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Enquête sur la fatwa de cheikh Maghraoui   Ven 26 Sep - 10:35

Fermeture des écoles coraniques et du site internet du Cheikh Maghraoui


Les autorités marocaines ont fermé les écoles coraniques d'un théologien, auteur d'une fatwa autorisant le mariage des fillettes de neuf ans, et elles prévoient la fermeture complète de son site internet "dès vendredi", a indiqué jeudi une source sécuritaire à Rabat.

"Les instructions des services portent sur la fermeture de l'ensemble des sites de Mohamed Maghraoui, notamment le siège de son association "Prédication pour le Coran et la tradition du prophète" qui se trouve à Marrakech" (sud), a indiqué cette source à l'AFP.

"Les petites écoles coraniques et le siège de l'association ont été fermées, le site internet le sera totalement, dès vendredi," a-t-elle assuré.

Les écoles coraniques appartenant au cheikh Mohamed Maghraoui accueillent depuis début 2003 des jeunes âgés de 6 à 16 ans.

Selon la presse, M. Maghraoui est un salafiste wahhabite orthodoxe et son association est "financée par des aides saoudiennes".

Début septembre, Mohamed Maghraoui, fondateur de cette association islamique à Marrakech qui revendique une soixantaine de "maisons coraniques" dans le pays, a mis en ligne une fatwa (avis religieux) qui autorise le mariage des filles de neuf ans.

"Les filles de neuf ans sont aussi capables de mariage que celles de 20 ans et plus", avait affirmé le théologien.

Cet avis religieux a suscité des réactions de protestations parmi des organisations non-gouvernementales et la presse marocaines, et qui ont culminé dimanche avec une condamnation par le Conseil supérieur des oulémas (présidé par le roi Mohammed VI) et l'ouverture d'une enquête par le procureur du roi à Rabat.

L'âge minimum du mariage des filles au Maroc a été fixé à 18 ans par le Code de la famille, adopté en 2004.


AFP
Jeudi 25 Septembre 2008


Source :emarrakech.info
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enquête sur la fatwa de cheikh Maghraoui   Aujourd'hui à 4:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Enquête sur la fatwa de cheikh Maghraoui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enquête de satisfaction ?
» [Bello, Antoine] Enquête sur la dispariton d'Emilie Brunet
» [2007] Paris: Enquêtes Criminelles
» les enquêtes de Soeur Fidelma de Peter Tremayne
» Steven Saylor - les enquêtes de Gordien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAWTNA :: Actualité Nationale-
Sauter vers: