SAWTNA

Bienvenue sur SAWTNA, le site de tous les Marocains
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 "Chama" : Sublime rédomption

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tamzilte
Admin


Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: "Chama" : Sublime rédomption   Sam 11 Avr - 4:50

"Chama" de Siham Benchekroun: Sublime rédomption




« Tu es mon pèlerinage d’amour.
« Certains marchent vers des tombes sacrées, moi je marche vers toi. Comme les saints vénérés des autres, toi aussi tu es à la fois morte et vivante.
« Morte puisque je ne pourrais plus jamais vivre avec toi, vivante parce que je ne cesserai de te porter en moi. » C’est à un véritable pèlerinage que Siham Benchekroun nous invite dans ce nouveau roman intitulé sobrement « Chama ». Un nom de femme aux effluves désuets des jours d’antan, marque de tradition et d’authenticité rassurantes.


C’est le quatrième ouvrage de Siham Benchekroun, après un recueil de nouvelles : « Les jours d’ici » ; un autre recueil de poèmes :« A toi », et surtout un roman, « Oser vivre » son baptême de feu, où elle révèle un véritable talent de conteuse et de « chirurgienne de l’âme humaine ».
C’est dans les replis de l’âme d’une femme que Siham Benchekroun nous a offert une balade dans « Oser vivre », c’est dans les sinuosités profondes et tortueuses de l’âme d’un homme qu’elle nous invite le temps d’un pèlerinage dans « Chama ».

Un homme sans nom, un anonyme mais qui, paradoxalement, campe tous les hommes autant dans leur force que dans leur fragilité, leur vanité ou leur bêtise.
Notre homme est un séducteur qui se dit adepte convaincu de l’union libre très en vogue dans les années 60 et 70, et qui s’empresse d’en convaincre ses conquêtes : « Afin de me donner bonne conscience cependant, je t’invitais à ‘’rencontrer’’ d’autres personnes, pour ‘’vivre autre chose’’, et ‘’qu’il n’y ait pas de différence entre nous’’, claironne-t-il à l’intention de « Chama », l’une de ses innombrables conquête, afin de la convaincre de sa réticence à tout engagement .

Jusqu’au jour où de guerre lasse, la bonne Chama se résout à prendre en main sa propre vie. Et c’est la chute : un tournant dont l’auteur fait le lieu de focalisation de ce roman fait d’une seul pièce : le discours d’un homme amoureux en souffrance, qui va à sa propre rencontre après sa descente aux enfers ; et à l’occasion, nous ouvre des pistes susceptibles de nous mener vers la découverte de nous-même.

C’est la grande force de Siham Benchekroun : faire d’un fait d’intimité, somme toute anodin puisque courant, en l’occurrence l’éloignement d’un être aimé, une leçon de chose, une source de méditation sur les complexités de la condition humaine, et, cerise sur le gâteau, un poème qu’on voudrait lire à haute voix : « Les hommes sont pleins de larmes. Ils s’accrochent seulement à des digues de fortune, leur vie durant, ballotant et se durcissant contre les vents .


« Nuit après nuit, les assauts de mon chagrin ont fait rompre la coque de mon être. Dans les torrents de mes pleurs ont été charriées mes lâchetés.
« Mon cœurs a été comme abrasé au papier de verre et me voilà devenu transparent et perméable, la poitrine ouverte …»
Sublime rédemption après la chute.


Abdelaziz mouride
Vendredi 10 Avril 2009


Source: Emarrakech.info
Revenir en haut Aller en bas
 
"Chama" : Sublime rédomption
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PANTHERE NOIRE "classic" (Black Panther)
» Feutres "Touch"
» "Cartogaphie" pour chez GL Pease
» Pâte à tartiner "maison"
» Mon carrousel ["tourbillon"] Chinois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAWTNA :: Espace Libre-
Sauter vers: