SAWTNA

Bienvenue sur SAWTNA, le site de tous les Marocains
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les NTIC dans les opérations statistiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 539
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 48

MessageSujet: Les NTIC dans les opérations statistiques   Mar 5 Mai - 5:02

Les NTIC dans les opérations statistiques


Addis-Abeba - Le Maroc est parmi les premiers pays d'Afrique à intégrer les nouvelles technologies d'information et de communication (NTIC) dans les opérations statistiques, a affirmé Abdellah Sougrati, Chef de Division de la Cartographie et du Système d'information géographique au Haut Commissariat au Plan (HCP).



Ces techniques consistent, entre autres, en la lecture automatique des documents (LAD) qui a permis, selon un système de reconnaissance optique de caractères, d'exploiter exhaustivement tous les questionnaires du Recensement Général de la Population et de l'Habitat de 2004 dans un temps record en moins d'une année, a-t-il souligné dans une déclaration à la MAP en marge de la première session du Comité de l'information, de la science et de la technologie pour le développement (CODIST I), qui a clos ses travaux vendredi dans la soirée à Addis-Abeba.

Il s'agit également de la technologie de Collecte Assistée par Informatique (CAPI) qui intègre l'ensemble des opérations de collecte et d'exploitation des données statistiques, a-t-il ajouté, précisant que cette technique, que le HCP compte généraliser à l'ensemble de ses opérations statistiques, est actuellement adoptée dans le cadre de l'enquête nationale sur l'emploi.

Sur le plan de l'information géographique, le Maroc dispose d'une grande expérience en matière de collecte, d'exploitation et de diffusion des données à référence spatiale, a indiqué le responsable marocain, notamment grâce à la maîtrise du système d'information géographique, que le HCP a mis en place pour les besoins des recensements et des enquêtes.

Ce Système constitue une base de données géographiques intégrant dans une même plate-forme technique les cartes et les informations statistiques, ce qui permet une bonne appréhension des phénomènes à caractère territorial.

Le Maroc parmi les premiers pays à intégrer...(deux)

Sougrati a, par ailleurs, plaidé pour la mise en place d'un cadre de coopération et de coordination entre producteurs et utilisateurs de l'information géographique en conformité avec les recommandations de l'ONU en la matière, dont celles adoptées par la première session du CODIST.

"Il est temps que le Maroc mette en place une infrastructure nationale de données spatiales à travers laquelle les producteurs et utilisateurs d'informations géographiques peuvent se concerter, agir et canaliser leurs efforts pour disposer d'informations géographiques cohérentes, mises à jour et bien établies", a-t-il souhaité.

Cette plate-forme va permettre à tous les utilisateurs de l'information géographique, qui est au cÂœur de développement, d'avoir accès à des données spatiales mises à jour de façon régulières. "On va gagner en termes de coût, de délai et de qualité", a estimé Sougrati.

Initiée sous le thème "Renforcer le développement de la science, de la technologie, de l'innovation et de l'économie du savoir", la première session du CODIST se veut un espace propice pour la création de moyens visant à établir des repères pouvant mesurer l'innovation en Afrique en utilisant des éléments clefs d'une économie du savoir, tels que l'éducation et le renforcement des capacités, l'infrastructure et les infrastructures des TIC et les régimes institutionnels, réglementaires et économiques.

Il permettra également de passer en revue et échanger les pratiques optimales sur les progrès accomplis par les Etats membres dans la mise en place de systèmes politiques et mécanismes nationaux et régionaux relatifs à l'innovation scientifique et technologique en vue du développement socio-économique du continent.

Le CODIST, l'un des sept organes subsidiaires de la Commission économique pour l'Afrique (CEA), se compose de représentants et d'experts des Etats membres, qui se réunissent tous les deux ans.

Il a pour rô le d'examiner les questions relatives aux secteurs des technologies de l'information et de la communication, de la géo-information et de la science et la technologie, de formuler des politiques et stratégies pour résoudre les problèmes de développement de l'Afrique et de déterminer les priorités à inclure dans le programme de travail de la Division des TIC, de la science et de la technologie de la CEA.


MAP
Samedi 02 Mai 2009


Source: Emarrakech.info
Revenir en haut Aller en bas
 
Les NTIC dans les opérations statistiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Guest] Emilie de Ravin dans FBI : Opérations secrètes
» Site sur oblitérations "losanges"
» Les personnages que vous détestez dans les mangas
» Quatre Générations Sous Un Même Toit - Lao She
» Une main dans sa culotte...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAWTNA :: Sciences & Vie :: Nouveautés des TIC-
Sauter vers: