SAWTNA

Bienvenue sur SAWTNA, le site de tous les Marocains
 
AccueilPortailGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vivre centenaire, c’est possible !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 539
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 48

MessageSujet: Vivre centenaire, c’est possible !   Mar 18 Déc - 8:08

Oubliez le sport, les messages anti-tabac, le tofu ou le yoga : la vraie recette pour vivre centenaire se trouve dans vos gènes !


Les gènes de la longévité n'ont pas finis de livrer leurs secrets

La première recette pour vivre centenaire... est d'avoir un parent centenaire. En tout cas, cela aide beaucoup.En effet, les parents proches d'un centenaire ont huit fois plus de chance de passer le cap du siècle que les autres personnes.

Cette perspective de voir arriver tous ces gens au cinquième âge oblige bien évidemment les scientifiques à étudier les gênes de la longévité. Mais ceux-ci n'ont pour lors été découverts que chez les insectes et en particulier les mouches. Le jour où on trouvera ceux de l'espèce humaine, on pourra vraisemblablement permettre aux gens de vivre plus longtemps et en meilleure santé.

Source : yahoo
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin


Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Vivre centenaire, c’est possible !   Mer 9 Jan - 4:15

نصائح تطيل العمر بمقدار 14 عاما


الإقلاع عن التدخين

لندن/ توصل باحثون بريطانيون إلى أربع نصائح سهلة يمكن أن تطيل العمر بمقدار 14 عاما وهي: عدم التدخين، وممارسة بعض الرياضة، والابتعاد عن الكحول، وتناول خمس كميات من الفاكهة والخضراوات يوميا

وتوصل الباحثون الذين يعملون في جامعة كمبريدج إلى هذه النتائج عقب دراسة بدأت اعتبارا من عام 1993 ودرسوا خلالها مصير أكثر من 20 ألف شخص تزيد أعمارهم على 45 عاما وقال الباحثون إن مخاطر الوفاة بين الأشخاص الذين لا يطبقون هذه القواعد تعادل نفس درجة مخاطر الوفاة لدى الأشخاص الأكبر منهم بـ14 عاما ممن التزموا بهذه التعليمات

ولم يضع الباحثون في الاعتبار الطبقة الاجتماعية أو وزن الجسم بالنسبة للأشخاص الذين خضعوا للدراسة

وأوضح الباحثون أنهم سألوا نحو 20 ألفاً و244 شخصاً ممن لم يثبت إصابتهم بالسرطان أو مشكلات الدورة الدموية، وبعد مرور 11 عاما على متابعة المشاركين في الدراسة ودرجة حفاظهم على هذه القواعد الأربع، ثبت للقائمين على الدراسة أن مخاطر الوفاة عند المشاركين في الدراسة تقل بمقدار أربعة أمثال مقارنة بغيرهم


naseeij.com
Revenir en haut Aller en bas
tamzilte
Admin


Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Vivre centenaire, c’est possible !   Mer 9 Jan - 4:18

جائزة تطيل العمر

من تقاليدنا السائدة اكتشاف أعمال الشخص العظيمة والاشادة بها بعد موته‏...‏ بعد أن يفتقد القدرة علي أن يسمع كلمة جميلة تسعده‏,‏ بل ربما في حياته لا يلقي غير النكران والتعتيم حتي يكاد يشعر بأنه ضيع عمره فيما لايفيد فإذا بنا نكتشف بعد رحيله عن دنيانا كم كان عظيما علما وخلقا وفنا ومنفعة‏!‏

في دراسة صدرت عن تأثير الجوائز علي أصحابها الذين تمنح لهم ــ في حياتهم وليس بعد وفاتهم ــ أثبتت الدراسة أن هذه الجوائز تطيل عمر الحاصلين عليها اربع سنوات في المتوسط بالمقارنة بالذين لم يحصلوا عليها‏.‏ وكنموذج علي ذلك اشارت الدراسة إلي جوائز الاوسكار وقالت ان الحاصلين عليها يعيشون في المتوسط‏79,7‏ سنة في حين ان متوسط عمر زملائهم الذين لم يحصلوا علي الاوسكار‏75,8‏ سنة‏.‏ وأكثر من ذلك فإن الحاصلين علي تلك الجائزة أكثر من مرة يعيشون في المتوسط ست سنوات أكثر‏!‏
العمر واحد وقدر مكتوب وهذا أمر لايمكن نكرانه ولكن كواقع أيضا فإن الفنانة جرير جارسون ماتت عن‏92‏ سنة‏.‏ وكاترين هيبورن التي حصلت علي أربع جوائز أوسكار ماتت عن‏98‏ سنة وانطوني كوين جائزتين للأوسكار مات عن‏86‏ سنة ومارلون براندو مات عن‏80‏ سنة رغم الوزن الكبير الزائد الذي بلغه‏.‏

يقول الذين قاموا بالدراسة أن جائزة أوسكار هي أعلي مايمكن أن يحصل عليه الفنان تماما كما أن جائزة نوبل هي أعلي ما يمكن أن يحصل عليه الاديب او العالم وهو ما يجعله يشعر بقيمة ماقدمه والاحساس بالرضا عن ذاته‏..‏ وهذا الشعور هو سبب طول العمر‏.‏

ورغم أن جائزة نوبل ــ علي خلاف جائزة الاوسكار ــ تمنح للفائز في سن متقدمة غالبا فإن عددا كبيرا من الذين فازوا بها امتدت بهم الحياة عدة سنوات بعد فوزهم مما يعكس بالتأكيد سعادتهم بها وشعورهم بالرضا عما حققوه‏.‏

هذا يعني أن جوائز التقدير ليست في قيمتها المادية وانما في تأثيرها النفسي وأن كلمة انصاف وتقدير أثناء الحياة أهم وأفضل من أطنان الكلمات بعد الموت‏!


- عن جريدة الأهرام المصرية
-
Revenir en haut Aller en bas
abdelmalek
Modérateur
Modérateur


Messages : 123
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 105
Localisation : maisonblanche

MessageSujet: Re: Vivre centenaire, c’est possible !   Mer 9 Jan - 10:25

Il est possible en effet que l'humain apres avoir reçu son Oscar
tentte ou tende a s'accrocher a la vie et de ce fait arrive a
profiter de quelques années supplementaires, mais , que dire
de nos ruraux dont une grande partie vivent au-dela des 80
ans et un dixième ou plus meurent plus que centenaire dans
le silence et l'ignorance totale, peut etre que l'isolement et
l'oubli peuvent aussi contribuer a allonger la vie humaine,
peut etre. Enfin , la moyenne de vie humaine a sensiblement
augmenté d'annéee en année, elle etait de 40 ans il y a
quelques decennies, maintenant on parle de plus de 60ans.
Revenir en haut Aller en bas
Naima
Webmaster
Webmaster


Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Vivre centenaire, c’est possible !   Mer 9 Jan - 10:39

abdelmalek a écrit:
Il est possible en effet que l'humain apres avoir reçu son Oscar
tentte ou tende a s'accrocher a la vie et de ce fait arrive a
profiter de quelques années supplementaires, mais , que dire
de nos ruraux dont une grande partie vivent au-dela des 80
ans et un dixième ou plus meurent plus que centenaire dans
le silence et l'ignorance totale, peut etre que l'isolement et
l'oubli peuvent aussi contribuer a allonger la vie humaine,
peut etre. Enfin , la moyenne de vie humaine a sensiblement
augmenté d'annéee en année, elle etait de 40 ans il y a
quelques decennies, maintenant on parle de plus de 60ans.

Salam,
Je vois que t'as raison Mr Abdelmalek..mais celui qui est habitué au luxe a besoin d'être récompensé car il s'est habitué..quand aux modestes gens qui ont l'habitude de vivre très simples et modestes aussi trouvent tout le plaisir dans leur vie si paisible mais heureuse et de ce fait ils en jouient beaucoup et peuvent même dépasser les 140 ans...
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
Naima
Webmaster
Webmaster


Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Vivre centenaire, c’est possible !   Mar 15 Jan - 6:41

Gagner 14 années de vie supplémentaires, cela vous tente ?

Eh bien c'est tout à fait possible, en observant scrupuleusement 4 « comportements de santé » : pas de tabac, au moins une demi-heure d'activité physique chaque jour, de l'alcool avec modération et ne pas oublier les fruits et légumes… Une étude britannique fait le point sur cette bonne nouvelle.

Eh bien c'est tout à fait possible, en observant scrupuleusement 4 « comportements de santé » : pas de tabac, au moins une demi-heure d'activité physique chaque jour, de l'alcool avec modération et ne pas oublier les fruits et légumes… Une étude britannique fait le point sur cette bonne nouvelle.

Le Pr Kay-Tee Khaw et ses collègues de l'Université de Cambridge et du Medical Research Council, ont suivi pendant onze ans 20 000 femmes et hommes « en bonne santé ». Agés de 45 à 79 ans, tous ont répondu à un questionnaire et se sont vus attribuer des notes allant de 0 à 4. Le 0 était donné à ceux qui ne respectaient aucun de ces 4 comportements, jugés « essentiels » par les auteurs : ne pas fumer, pratiquer une activité physique régulière (au moins 30 minutes par jour), boire avec modération (c'est-à-dire sans dépasser trois verres par jour pour les hommes et deux pour les femmes), et manger quotidiennement 5 fruits et légumes.

Les résultats sont sans appel. « Sur onze années de suivi, les personnes qui n'ont adopté aucun de ces 4 comportements se sont avérés avoir un risque de mort prématurée 4 fois plus élevé que celles qui les respectaient fidèlement » constatent les auteurs. Plus inquiétant encore, les membres de la cohorte qui ont écopé d'un zéro au questionnaire avaient un risque de décès identique à celui « de personnes plus âgées de 14 ans, mais qui respectaient les fameux 4 comportements santé »… Un fameux rappel de ce qu'une bonne hygiène de vie est le meilleur allié de notre santé !


Destination Santé

Source: Menara.ma


Dernière édition par Naima le Sam 13 Fév - 4:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
Naima
Webmaster
Webmaster


Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Recette miracle contre le vieillissement   Jeu 24 Jan - 4:03

Manger moins, penser et bouger plus

Les avancées de la médecine ont permis d’allonger la durée de vie, au Maroc (50 ans en 1950, plus de 70 ans aujourd’hui) et de multiplier le nombre de seniors, toujours plus âgés (un million en 1970, trois millions et demi en 2006) un progrès à double tranchant car il s’agit également de permettre à chacun de vivre au mieux ces années gagnées.

Une volonté qui a un coût, car le grand âge est associé à de multiples maladies. Mieux vaut donc prévenir en s’attaquant directement au vieillissement. Manger moins, penser plus, bouger plus, la seule et unique recette ayant pu démontrer une efficacité réelle contre le vieillissement.


Dr CHERKAOUI RHAZOINI Mohammed
Il n’est, certainement, pas questions ici de promettre la fontaine de jouvence, de stopper ou, mieux, d’inverser les effets délétères du temps qui passe. Non, les trois méthodes citées fonctionnent naturellement sur le rythme d’apparition des principaux phénomènes qui précèdent ou accompagnent le vieillissement. Résultat : quelques années ou même des décennies gagnées sur des symptômes tels que le déclin cognitif, la fonte musculaire, le cancer ou les maladies cardiovasculaires. De fait, ce qui ressemble à de simples injonctions basées sur le « bon sens » a, ces dernières années, donné lieu à une pléiade d’expérimentations apportant la preuve de leur réelle efficacité. Ainsi, la biologie moléculaire permet d’affirmer que manger moins limite les dommages induits sur l’ADN et sur les protéines de nos cellules par les fameux radicaux libres, ces éléments instables produits par la conversion des nutriments en énergie. Les progrès de la génétique dévoilent, eux, que penser plus, en s’exposant tout au long de sa vie à des situations variées, aurait une action sur la structure tridimensionnelle de notre ADN et sur l’expression des gènes qui contrôlent la création de nouvelles connexions entre neurones. Enfin, l’observation des effets de l’activité physique pratiquée à un âge avancé montre une régénération des mitochondries des cellules musculaires. Or, l’altération de ces véritables usines à énergie de la cellule est considérée comme l’un des signes majeurs du vieillissement. Il aura ainsi fallu attendre le début du XXIème siècle, les grandes études épidémiologiques et les avancées en termes de génétique, de biologie cellulaire ou de neuroscience pour que ces intuitions se transforment en certitudes scientifiques. MANGER MOINS ACCROIT LA LONGEVITE

Depuis une quinzaine d’années, tous les nutritionnistes nous conseillent de manger mieux, en nous efforçant de consommer moins d’aliments riches en graisses saturées et en sucres ajoutés, et plus de fruits et de légumes. La raison invoquée : ce type de régime, associé à un minimum d’exercice physique, est une sauvegarde contre les maladies cardiovasculaires et les multiples cancers qui accablent notre civilisation. Mais une autre tendance a surgi plus récemment : Il faut manger non seulement mieux, mais moins.
Pour, là encore, éviter les pathologies liées à l’alimentation, certes, mais pas seulement : aussi étonnant que cela paraisse, c’est la longévité elle-même qui est aussi visée. Depuis les années 1930, les chercheurs ont en effet observé que des animaux qui reçoivent une ration calorique diminuée de 30 à 40% durant une bonne partie ou toute leur vie adulte vivent de 20 à 50% plus longtemps.

En irait-il de même pour l’homme ? Le cas de l’archipel d’Okinawa, au japon, où dès l’enfance les autochtones prennent l’habitude de s’arrêter de manger avant d’être rassasiés, ce qu’on appelle la restriction calorique, semble aller dans le même sens : on y compte de trois à quatre fois plus de centenaires qu’ailleurs. Et ces vénérables vieillards restent souvent actifs et en bonne santé ! De là à penser qu’une restriction calorique suffisamment longue et bien dosée pourrait nous permettre de faire de bon vieux os …. Qu’en est-il vraiment ? Pour répondre à cette question, il paraît vain de multiplier les expériences sur des mouches ou des rongeurs. C’est l’homme ou, faute de mieux, des singes proches de notre espèce, qu’il faut étudier.

Un progrès mené aux Etats-Unis depuis 2002 sous l’égide du National Institute on Aging, a justement cette ambition. Fait intéressant, l’une de ces études, publiée en mars dernier, confirme pour la première fois chez l’homme une hypothèse couramment avancée : manger moins limiterait les dommages induits sur l’ADN et sur les protéines de nos cellules par les fameux radicaux libres, les produits secondaires et toxiques qui sont issus de la conversion des nutriments en énergie. Une observation qui plaide en faveur d’un lien entre radicaux libres et vieillissement.


STIMULER SON CERVEAU RALENTIT LE DECLIN COGNITIF
Le cerveau vieillit surtout si l’on ne s’en sert pas. Lire, échanger des idées, se passionner pour un jeu ou pour le bricolage… Toutes ces activités cérébrales seraient des facteurs de jouvence neuronale : Elles auraient une action directe sur la structure tridimensionnelle de notre ADN, au point d’enclencher un remodelage de notre cerveau… qui contribuerait à contre-carrer les effets de son vieillissement ! Telle est l’audacieuse proposition que de jeunes neuroscientifiques américains ont publiée en avril dernier, en observant les étonnantes transformations de l’ADN contenu dans les neurones, à la suite d’un programme d’entraînement cognitif intense.
Les chercheurs ont pris des rongeurs déjà largement engagés sur la pente du déclin cognitif et ont réussi à faire remonter le temps à leurs cerveaux ! « des souvenirs que l’on imaginait perdus sont réapparus s’expliquent-ils :
Surtout, nous avons montré comment la pratique de nouvelles activités peut réveiller les gènes que l’on croyait endormis, permettant à la structure du cerveau de s’adapter .

Une première. Car longtemps, le lien entre activité intellectuelle et ralentissement du déclin cognitif est resté intuitif. Jusqu’aux premières grandes études épidémiologiques des années 1990. Leurs conclusions sont sans appel : Les personnes qui se confrontent régulièrement à des situations intellectuellement stimulantes ou inédites sont celles qui sont les mieux protégées contre ce déclin cognitif, mais aussi contre les maladies neurodégénératives comme l’Alzheimer.

Pour expliquer ce déclin de la mémoire dû au vieillissement « normal » des neurones, les chercheurs ont opté pour une perte massive de neurones. Or, la dernière décennie de recherche a montré que cette perte reste négligeable (10 à 20% entre 20 et 90 ans) une quantité médiocre au vu de nos capacités cérébrales. Les dernières recherches sur le vieillissement « normal » se focalisent sur les bouleversements des connexions entre neurones, plutôt que sur leur mort.


BOUGER PLUS FREINE LE VIEILLISSEMENT
« Pour votre santé, pratiquer une activité physique régulière ». Difficile d’échapper à cette injonction qui figure en tête des slogans des nombreuses compagnes de prévention orchestrées par les autorités sanitaires internationales. Difficile, aussi, d’échapper au sentiment de culpabilité qui ne manque pas d’envahir l’esprit des éternels récalcitrants. Car l’activité physique est unanimement présentée comme un rempart contre nombre de processus délétères liés au vieillissement. Mais de quoi est-on vraiment certain ? Cette question se situe au centre du rapport sur les recommandations sur la pratique d’activités physiques remis en début d’année par l’Académie Américaine des Sciences.

C’est sur le muscle que les données sont maintenant les plus riches. En Mai dernier, une équipe de chercheurs américains démontrait même que le vieillissement du muscle fait machine arrière lorsque l’exercice physique est régulier. L’équipe a en effet réussi à montrer que, chez des sujets âgés, un entraînement de type musculation, suivi pendant six mois, annihile l’un des processus cellulaires les plus spécifiques du vieillissement : le lent processus d’altération des mitochondries (accumulation de déchets, stress oxydatif, un grand spécialiste du métabolisme cellulaire et coauteur de l’étude, a observé que l’activité des principaux gènes liés au métabolisme est relancée chez les personnes âgées qui suivent le programme d’entraînement.

Il n’y a pas que le muscle, bien sûr, os, cœur, cerveau. En ralentissant le rythme du vieillissement de tous ces organes, l’activité physique prolonge bel et bien la durée de vie en bonne santé des individus, mais peut-on dire qu’au final, elle allonge la durée de la vie globale ? Logique à priori, l’affaire fait pourtant toujours débat. Même si dans les années 1990, les résultats issus de la Framongham Heart Study (une vaste étude des habitants d’une ville des Etats-Unis commencée en 1948) portant sur 2498 hommes et 2870 femmes âgées de 30 à 74 ans estiment que ceux et celles qui dépensent en activité physique plus de 2 000 calories par semaine vivent en moyenne, deux ans de plus que les sédentaires. Mais ce qui est certain c’est que l’activité physique régulière améliore la qualité de vie et permet de bien vieillir.


Pr CHERKAOUI Najib

Source : lopinion.ma
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
Naima
Webmaster
Webmaster


Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Vivre centenaire, c’est possible !   Mar 29 Jan - 4:50

Les personnes physiquement actives paraissent plus jeunes

Les personnes physiquement actives durant leurs moments de loisir paraissent dix ans plus jeunes biologiquement que celles qui sont sédentaires, selon des travaux de scientifiques britanniques publiés lundi aux Etats-Unis.

Ces chercheurs du King's College de Londres ont étudié 2.401 jumeaux blancs, hommes et femmes, à qui ils ont soumis des questionnaires portant sur leur niveau d'activité physique, leur statut socio-économique et sur le fait de savoir s'ils fumaient.

Ils ont également extrait l'ADN de chacun de ces sujets pour examiner la longueur des télomères dans leurs globules blancs qui forment le système immunitaire.

Sortes de marqueurs de l'âge biologique, les télomères, -- éléments situés au bout des bras des chromosomes --, raccourcissent un peu à chaque réplication des chromosomes au cours du cycle cellulaire de la vie, jusqu'à atteindre une longueur trop courte, déclenchant le vieillissement de la cellule.

Il est estimé que la longueur des télomères se réduit en moyenne de 21 nucléotides ou unités structurelles tous les ans.

Dans le groupe de jumeaux étudiés, ceux qui étaient les moins actifs physiquement durant leur temps libre avaient des télomères plus courts que ceux faisant régulièrement de l'exercice pendant leurs loisirs, ont constaté ces médecins dont l'étude paraît dans les Archives of Internal Medicine, une publication du Journal of the American Medical Association (JAMA).

"Une telle relation entre la longueur des télomères et le niveau d'activité physique reste significative après avoir pris en compte l'indice de masse corporelle, le fait de fumer, le statut socio-économique et le degré d'activité au travail", souligne le Dr Lynn Cherkas, principal auteur de cette recherche.

"La différence moyenne dans la longueur des télomères leucocytaires entre les plus actifs du groupe --199 minutes d'exercice par semaine en moyenne-- et les plus sédentaires --16 minutes d'activité physique hebdomadaire-- était de 200 nucléotides", précise-t-elle.

En d'autres termes, "les sujets plus actifs avaient des télomères d'une longueur comparable à des personnes sédentaires dix ans plus jeunes", ajoute-t-elle.

Une autre analyse spécifique entre deux jumeaux, l'un sédentaire et l'autre actif durant leurs loisirs, montre la même différence dans les longueurs de leurs télomères.

Le stress oxydatif ou le dommage provoqué aux cellules par leur contact excessif avec l'oxygène et l'inflammation qui en résulte sont probablement des mécanismes par lesquels la vie sédentaire raccourcit les télomères, estiment les auteurs de cette étude.

L'activité physique pourrait diminuer le stress psychologique et par conséquent ses effets sur les télomères et le processus de vieillissement, selon eux.

"Selon les recommandations des autorités médicales américaines, 30 minutes d'activité physique d'intensité modérée au moins cinq jours par semaine peut avoir des bienfaits importants pour la santé", indiquent les auteurs de cette recherche.

"Les résultats de notre étude confirment l'importance vitale de ces recommandations", ajoutent-ils.


Source : menara.ma


Dernière édition par Naima le Sam 13 Fév - 4:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
tamzilte
Admin


Messages : 1650
Date d'inscription : 04/01/2008

MessageSujet: Re: Vivre centenaire, c’est possible !   Ven 22 Fév - 7:19

دراسة: تقليل البروتينات يطيل العمر

أشارت دراسة علمية نشرت مؤخراً إلى أن سر الشباب الدائم قد يكمن في نوعية الغذاء الذي يتناوله الفرد إذ ألمحت إلى أن تناول كميات محدودة من البروتينات يمكن أن يعد بالعمر المديد ولكن مع التأثير سلبا في خصوبة الفرد

وطبقا لما أوضح فريق البحث الذي ضم علماء من استراليا و نيوزيلندا وكوريا الجنوبية فقد كشفت الدراسة عن دور التقليل من مقدار البروتينات في الغذاء عند ذبابة الفاكهة في زيادة طول الفترة التي يتوقع أن تعيشها هذه الحشرة مع تراجع خصوبتها في الوقت نفسه

ويقول الدكتور ستيفين سمبسون المختص في مجال العلوم الحياتية وعضو فريق الدراسة إن الحيوانات التي تتناول كميات أقل من الطعام تعيش فترة أطول وأظهر البحث بالاستعانة بهذا النموذج من عالم الحيوان أهمية الموازنة بين كميات النشويات والبروتينات التي يتناولها الفرد

ووفق الاعتقاد فان ارتباط فكرة التقليل من كميات الطعام التي يتناولها الفرد دون تعريضه لسوء التغذية بالعيش لفترة أطول أصبحت تشكل مبدأ أساسيا في مجال بحوث الشيخوخة بعد أن أظهرت الدراسات أن تناول كميات محدودة من الأطعمة قد يعد بالعمر المديد وذلك بالنسبة للعديد من الكائنات مثل الخميرة وذبابة الفاكهة والديدان والفئران والقرود الأمر الذي يعتقد بأنه يمكن أن ينطبق على البشر

وكان فريق البحث أجرى دراسة على أحد أصناف ذبابة الفاكهة المعروف باسم دروسوفيلا ميلانوغاستر والذى يعده المختصون نموذجا رئيسا فى مجال بحوث الشيخوخة والتقدم بالسن ليسجلوا أول نجاح في قياس تأثير النظام الغذائي عند أحد الكائنات ومقادير الأغذية التي تتناولها وعلاقة ذلك بطول الفترة التي يمكن أن تعيشها وخصوبتها في نفس الوقت


Source: radiosawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Naima
Webmaster
Webmaster


Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Vivre centenaire, c’est possible !   Mer 19 Mar - 11:20

Le bonheur fait vivre… vieux

C'est désormais prouvé, le bonheur prolonge l'espérance de vie ! Les optimistes présenteraient moins de risque de décéder d'une maladie cardiovasculaire que les pessimistes et autres grincheux.



Une équipe néerlandaise a demandé à 900 femmes et hommes de répondre à une série de questions.

État de santé physique, psychologique, relations sociales… Ils ont démontré que celles et ceux qui affichaient un optimisme sans borne présentaient 23% de risque en moins de décéder d'une maladie cardiovasculaire que les pessimistes ! Souriez, vous vivrez plus longtemps !



Destination Santé

Vivrefemme.net
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
Admin
Admin


Messages : 539
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Vivre centenaire, c’est possible !   Lun 24 Mar - 5:36

الأنسولين يحد من الأمراض التي تؤثر على طول العمر


الأنسولين

لندن / توصل باحثون إلى أن الأنسولين الذي يستخدم في علاج المصابين بمرض السكري يمكن أن يبطئ الشيخوخة، ومن الممكن أن يساعد على العيش بشكل أكثر صحة

وقد جاء ذلك من خلال الدراسة التي نشرت في "دايلي مايل" البريطانية، وهي أن بعض من الباحثين يعتقدون أن الأنسولين يوقف عمل جين يلعب دورا في عملية الشيخوخة، لذلك من الممكن في المستقبل التلاعب بالجين "أس كاي أن1" والحد من بعض الأمراض المزمنة التي تؤثر على طول العمر

كما صرح الباحث "كايث بلاكويل" في مركز جوسلين لأمراض السكري في بوسطن، بأنه وجد شيئا جديدا يؤثر على العمر والشيخوخة

وقد عرف الباحثون هذا الاستنتاج عن طريق إجراء بعض الاختبارات على الجهاز الهضمي لدودة مجهريه، وأضاف "بلاكويل" أنه سوف يتم إجراء بعض التجارب على الثدييات، كما أشار أيضا أن الأمر يتعدى مرض السكري


Naseejoha.com
Revenir en haut Aller en bas
Naima
Webmaster
Webmaster


Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Vivre centenaire, c’est possible !   Lun 28 Avr - 9:22




Asharqalwsat.com

_________________
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.it/index,eff,15504.html
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
Naima
Webmaster
Webmaster


Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Vivre centenaire, c’est possible !   Sam 13 Fév - 4:23

التمر ولبن الماعز.. سر العمر الطويل


أرجعت معمرة ليبية تبلغ من العمر 105 سنوات ولديها 108 من الاحفاد سبب تمتعها بصحة جيدة إلى اعتمادها هي وأسرتها على المنتجات الطبيعية

وتؤكد المرأة العجوز :"إنني من أسرة لا تأكل إلا الشعير والتمر والبسيسة والقمح والحلبة المطحونة بالرحى، ولا تشرب الا شاي الزعتر والإكليل والروبية والحلبة" ، وأوضحت أنها تقوم منذ أكثر من 30 عاما بتربية الماعز لشرب حليبه والدجاج لأكل بيضه، وتعتني بهم كثيرا


menara.ma

_________________
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.it/index,eff,15504.html
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
Naima
Webmaster
Webmaster


Messages : 1800
Date d'inscription : 14/11/2007

MessageSujet: Re: Vivre centenaire, c’est possible !   Mar 23 Fév - 8:49

A quel âge est-on vieux ?


Quand passe-t-on irrémédiablement du mauvais côté de la pente ? Quand peut-on dire se dire âgé, très âgé, limite foutu, vieux quoi : à 68,9 ans. C'est tôt.

(Document morgueFile)

Un sondage opinionway dont Le Progrès se fait écho montre que l'ensemble des personnes interrogées fixe le cap de la vieillesse à 68,9 ans. A cet âge là, le couperet tombe on n'est plus qu'un vieillard, tremblotant, radotant et pour tout dire plus près de la sortie que de l'entrée.

Cette réjouissante perspective est d'ailleurs encore moins reculée pour les 18-24 ans qui fixent la date limite de péremption à 60 ans. Sont mignons...

En revanche plus on se rapproche de l'échéance plus on veut la retarder. Les vieux, au regard des plus jeunes, les plus de 60 ans donc, pensent que l'on n'est vraiment un vieux de la vieille qu'à 75 ans passés. Le sondage ne le précise pas, mais il y a fort à parier que les gens au delà de 75 ans se trouvent encore bien verts.

Certes, on n'est vieux que dans sa tête, comme l'on dit pour se consoler, lorsque l'on est plus du tout jeune, mais à quels critères autres que la date de naissance se fier pour déterminer le moment de la vieillesse ? Les premiers verres progressifs, les cheveux blancs, le dentier, le déambulateur, la démence sénile ou bien le tailleur, la cravate, la fin du paiement des échéances de la maison, le premier petit-enfant ?

Et pour vous un vieux, c'est qui, c'est quand ?


fr.news.yahoo.com

_________________
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.it/index,eff,15504.html
Revenir en haut Aller en bas
http://naima-imzilnes-dades.easyfreeforum.com/index,eff,15504.ht
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vivre centenaire, c’est possible !   Aujourd'hui à 3:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Vivre centenaire, c’est possible !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vivre à Bussy-Saint-Georges
» [Livre] Manuel de savoir vivre à l'usage des rustres et des malpolis
» Commentaire Il est temps pour toi de vivre ta vie
» Vivre comme il y a 100 ans
» centenaire de la feste Wagner

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SAWTNA :: Sciences & Vie :: Medecine et Santé-
Sauter vers: